Pour que la plus grande ferme du pays puisse ouvrir ses portes cette année, il a fallu mettre en place des mesures sanitaires et quelques restrictions.

Le temps de la tranche de saucisson attrapée à la volée est révolu. Finis le carré de fromage dégusté dans la foule, ou toute autre gourmandise partagée sur une même planche avec les autres visiteurs. Cette année, au Salon de l'agriculture, il faudra se plier aux mesures sanitaires déjà appliquées dans les bars et les restaurants interdiction de manger ou de boire debout.

Impossible pour les exposants de se passer des dégustations pour vendre leurs produits. Ils vont donc devoir s'adapter et repensent déjà à l'organisation de leur stand. "Nous avions l'habitude d'avoir des bars à dégustation. On va agrandir les espaces et surtout prévoir des espaces assis", explique Caroline Le Poultier, directrice du CNIEL. Du côté des brasseurs, les stands seront équipés de cloisons pour espacer les visiteurs et réduire les contacts autant que possible.

Cette année, le salon verra défiler les candidats à l'élection présidentielle qui devront donc montrer l'exemple. Le port du masque et le pass vaccinal seront obligatoires. Reste la question de la jauge. Les précédentes éditions avaient rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes.

TF1 | Reportage S. Chevallereau, F. Couthuron, E. Boucher


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info