VIDÉO - Aligneurs dentaires : combien coûte un sourire parfait ?

par JB | Reportage TF1 Imane RACHATI, Liza FOESSER-ECKERT
Publié le 11 septembre 2023 à 11h15

Source : TF1 Info

Plus discrets que les bagues, les aligneurs dentaires ont vu leurs ventes doubler depuis deux ans.
Mais attention aux traitements commandés sur Internet, moins chers mais surtout beaucoup moins fiables.
Le 20H de TF1 vous dit tout sur ce business du sourire parfait.

Ces gouttières sont plus discrètes que les appareils dentaires traditionnels : leurs ventes ont doublé depuis deux ans. L'entreprise Biotech dental produit de plus en plus d'aligneurs invisibles dans son usine des Bouches-du-Rhône. "Aujourd'hui, on fabrique environ 7000 gouttières par jour. On en fabriquait préalablement 2000 à 2500. (...) D'ici à une quinzaine de jours, nous allons installer une nouvelle ligne de production", détaille sa directrice générale Olivia Véran. L'entreprise compte en produire 11.000 par jour d'ici à la fin de l'année.

La chaîne de fabrication commence par l'impression en 3D des modèles sur-mesure, réalisés sur la base des empreintes prises en cabinet. Puis le plastique est moulé sur le modèle, avant d'être poli à la main. "On ne fait pas mieux en termes d'invisibilité", assure un salarié dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. Biotech dental vend son produit dans le monde entier.

Des gouttières sans suivi médical proposées sur Internet

Chaque patient reçoit une trentaine de gouttières, à changer toutes les deux semaines en moyenne. Ces aligneurs doivent être portés 22 heures sur 24 : on ne les retire que pour manger. Chez un orthodontiste, le traitement peut coûter 5000 euros pour deux ans de traitement. Sur Internet en revanche, certains proposent de redresser les dents pour seulement quelques dizaines d'euros. Les gouttières sont envoyées au client, qui prend sa dentition en photo.

Mais cette solution au prix séduisant peut réserver de mauvaises surprises. Une cliente, Justine, n'est pas satisfaite du résultat : "Un mois après, je me suis rendu compte que sur mes dents du bas, qui étaient parfaitement droites, j'avais un chevauchement. J'ai une dent qui passe devant les autres." Ses incisives ont bougé après la fin du traitement.

L'orthodontiste David Couchat met en garde contre ce traitement qui n'est accompagné d'aucun suivi médical : "Déplacer une dent est un acte médical. Il faut surveiller le patient au niveau global, comment il respire, comme il déglutit, la position de la langue... Et ça, on ne peut pas le surveiller avec des photos. On a besoin d’avoir un rendez-vous en présentiel." Certains professionnels réclament le fait que les gouttières invisibles soient classées comme un dispositif médical, pour mieux contrôler leur commercialisation.


JB | Reportage TF1 Imane RACHATI, Liza FOESSER-ECKERT

Tout
TF1 Info