La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Un troisième confinement inéluctable ? Que disent les chiffres ?

Publié le 23 décembre 2020 à 20h10, mis à jour le 24 décembre 2020 à 0h43
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

Jean Castex et Emmanuel Macron surveillent de près l'évolution de l'épidémie dans notre pays. Il y a des alertes dans l'Est et des craintes d'un troisième confinement. Que disent précisément les chiffres ? Peut-on déjà se projeter après les fêtes ?

Les indicateurs, nous les scrutons au quotidien et après avoir observé une baisse fin novembre, le constat est clair. Le nombre de contaminations est reparti à la hausse. 13 376 cas positifs sont détectés en moyenne chaque jour la semaine dernière. C'est deux fois et demi plus que l'objectif de 5 000 contaminations quotidiennes fixé par le gouvernement. Mais faut-il pour autant s'en inquiéter ? D'après le Pr Yves Buisson, épidémiologiste et président du groupe Covid-19 de l'Académie de médecine, il faut simplement être extrêmement vigilant.

Une prudence nécessaire alors que la tension hospitalière reste forte. Le nombre d'entrées à l'hôpital est certes en baisse, mais depuis une semaine et avec près de 25 000 personnes hospitalisées, il a atteint un plateau. Le nombre de malades en réanimation 2719 mardi aussi décroît, mais très lentement. Ce dernier pourrait même repartir à la hausse. Le taux reproduction du virus est en effet de 1,07, autrement dit, un malade contamine désormais plus d'une personne. Dans le scénario le plus optimiste, 3 500 malades seraient en réanimation fin janvier. Dans le plus pessimiste, 5 000 au moins.