Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccination anti-Covid : comment elle va s’organiser en pharmacie

TF1
Publié le 10 mars 2021 à 20h09, mis à jour le 11 mars 2021 à 18h49
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - Dès lundi 15 mars, il sera possible de se faire vacciner en pharmacie. Quelle catégorie de population est concernée ? Y aura-t-il assez de doses pour tout le monde ? Comment les officines vont-elles s'organiser ? Explications.

Dans cette pharmacie d'Ille-et-Vilaine, on vaccine depuis mardi contre le Covid, directement en officine. La procédure est assez simple. Il suffit de remplir un questionnaire médical avant l'injection, puis de prendre 15 minutes de repos après. Une vaccination de proximité sans ordonnance, saluée par les premiers patients. "Ça faisait un moment qu'on attendait ça. De toute façon, si tout le monde le fait, on aspire à retrouver une vie normale quand même".

Mais, tout le monde n'est pas encore concerné par cette vaccination en pharmacie. "Les populations éligibles au vaccin AstraZeneca sont les personnes âgées de 50 à 74 ans avec comorbidité et ainsi que celles âgées de plus de 75 ans", précise Anne Briac-Bili, directrice de cabinet de l'Agence régionale de santé de Bretagne. À condition d'obtenir un rendez-vous. En fonction des pharmacies, cela se passera soit en direct au guichet, soit par Internet, soit par téléphone.

Les pharmaciens toucheront 7,90 euros par vaccin administré. Mais avant cela, leur tâche la plus complexe sera sans doute de choisir à qui donner un rendez-vous en priorité, avec le peu de doses qu'ils ont à leur disposition. Pour certains praticiens, le casse-tête est insoluble pour le moment. Ce pharmacien préfère par exemple s'abstenir de vacciner la semaine prochaine et offrir son flacon à un médecin généraliste du quartier.


TF1

Tout
TF1 Info