Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccination : la campagne va-t-elle vraiment accélérer ce week-end ?

Publié le 5 mars 2021 à 19h59, mis à jour le 6 mars 2021 à 9h46
JT Perso

Source : JT 20h WE

REPORTAGE - Vacciner le plus rapidement possible et utiliser toutes les doses disponibles. Tel est l'objectif annoncé par le gouvernement pour freiner l'épidémie. De nouveaux centres vont ouvrir ce week-end notamment dans les départements les plus touchés.

Un centre de vaccination de Pierrefitte-sur-Seine en Seine-Saint-Denis a reçu 150 doses supplémentaires de vaccin. Aussitôt reçues, elles sont immédiatement administrées. Dès ce vendredi, le centre accepte plus de patients et ouvre jusqu'à 20h. Les départements sous surveillance renforcée accélèrent le rythme des vaccinations. En Île-de-France, 50 000 doses en plus ont été reçues pour ce week-end. Tout à l'heure, devant l'Hôtel-Dieu à Paris, des dizaines de membres du personnel soignant attendent d'être vaccinés avec le sérum AstraZeneca.

À Antibes, la ville a transformé pour la première fois un gymnase en nouveau centre de vaccination. 1 230 personnes en plus sont attendues ce week-end. "On a doublé le personnel et la capacité d'accueil. L'objectif est de tout écouler, que ce soit aussi bien les vaccins Pfizer que les AstraZeneca", souligne Sébastien Dzikowski, employé à la mairie d'Antibes (Alpes-Maritimes). Une opération très attendue dans ce département où le taux d'incidence reste élevé.

En Seine-et-Marne, les sapeurs-pompiers sont pour la première fois mis à contribution. Ce week-end, ils ouvriront ponctuellement leurs casernes pour vacciner le grand public. Et il n'y aura pas de doses perdues. S'il reste des vaccins dimanche soir, les pompiers les céderont à un autre centre de vaccination.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info