Covid-19 : la France face à la 7e vague

Covid-19 : vers une quatrième dose de vaccin pour tous dès cet été ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 Philomène Remy, Sébastien Maloiseaux, Serge Jou
Publié le 1 juillet 2022 à 11h20
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L’épidémie repart en flèche.
La question d’une quatrième dose de vaccin se pose pour certaines catégories de la population.
Les prises de rendez-vous ont été multipliées par quatre la semaine dernière.

Dans une pharmacie de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), les vaccinations ont doublé en une semaine. "On a de plus en plus de vaccinations. Ça se passe globalement très bien", affirme Benjamin Zemiro, le directeur de la pharmacie. La majorité de ces patients ont plus de 60 ans. Ils sont éligibles à la quatrième dose depuis plusieurs semaines, voire des mois. Mais ils se sont décidés ces derniers jours. "Au fur et à mesure des jours qui passent, j'écoute les informations et je tiens absolument à me protéger, protéger les autres, avant de partir en vacances au mois d'août", témoigne un homme. "Pour les gens que je côtoie, je n'ai pas envie qu'on recommence à être confinés ou privés de sorties", ajoute une retraitée. 

Mais pour les moins de 60 ans, est-ce possible de se faire vacciner ? "Vous, vous êtes jeunes, vous avez votre schéma vaccinal complet, si vous n'êtes pas immunodéprimés, pour moi, vous n'êtes pas dans la cible. Donc, on ne peut pas encore vacciner pour la quatrième dose", répond Benjamin Zemiro, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. Ce n’est donc pas possible dans cet établissement pharmaceutique, mais cela dépend des professionnels. 

Il faut vacciner les gens qui sont à plus de six mois et qui ont des contacts avec des personnes à risque

Jean-Paul Hamon, médecin généraliste

Dans un cabinet médical, on est plus conciliant. "C'est au moment où il y avait une pénurie de vaccins qu'on était obligés de limiter la vaccination aux personnes fragiles ou les personnes à risque, mais maintenant, il n'y aucune difficulté. Les gens qui sont à plus de six mois, s'ils ont des contacts, notamment avec des personnes à risque, il faut les vacciner, bien sûr", estime le docteur Jean-Paul Hamon, médecin généraliste. Avec le rebond de l’épidémie, depuis lundi 27 juin, sur le site Doctolib, 110.000 personnes ont pris rendez-vous. C’est quatre fois plus que la semaine dernière.

Lire aussi

À Metz, le centre de vaccination, qui devait fermer ses portes, va finalement rester ouvert. "On a augmenté les box des médecins parce qu'on fonctionnait avec un seul médecin quotidiennement et une seule infirmière et aujourd'hui, on est à quatre médecins et quatre infirmières", explique Stéphane Jacobin, responsable du centre de vaccination. "D'entendre que le Covid reprend, qu'il y ait beaucoup de contaminations, ça m'inquiète", dit un homme qui est venu se faire vacciner. "Ça reprend de plus belle alors il faut se protéger", ajoute une retraitée. Malgré cette reprise épidémique, il n'est, pour le moment, pas question pour le gouvernement de réactiver le pass vaccinal ou le pass sanitaire cet été.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Philomène Remy, Sébastien Maloiseaux, Serge Jou

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info