Déserts médicaux : Zidane vient soutenir une initiative dans sa cité d'enfance à Marseille

I.N avec AFP
Publié le 11 février 2022 à 14h44
Déserts médicaux : Zidane vient soutenir une initiative dans sa cité d'enfance à Marseille

Source : JAVIER SORIANO / AFP

Le champion du monde 1998 avec les Bleus, Zinedine Zidane, s'est rendu dans sa ville natale de Marseille ce vendredi.
Il est venu soutenir l'ouverture d'un cabinet de téléconsultation médicale à La Castellane, sa cité d'enfance.
Ce quartier vit sans médecin depuis deux ans.

"Ce n'est pas possible de laisser se creuser les inégalités dans l'accès aux soins !" Accueilli en héros, l'icône du football Zinedine Zidane est venue soutenir ce vendredi l'ouverture d'un cabinet de téléconsultation médicale dans la cité défavorisée de Marseille au sein de laquelle il a grandi. "Vous le savez, je suis de La Castellane, j'ai grandi ici avec mes parents. Nous avons toujours notre cœur qui est là même si nous sommes partis", a lancé "Zizou" à des dizaines de personnes de cette cité du nord de Marseille, massées pour l'accueillir.

L'arrondissement dans lequel est situé la cité de La Castellane, comme les trois autres du nord paupérisé de Marseille, sont bien "moins dotés que le reste de la ville en médecins généralistes et en spécialistes", selon l'Agence régionale de santé. À La Castellane, où vivent environ 7000 personnes, le dernier médecin est parti il y a deux ans, d'après des responsables de structures du quartier.

Un projet "fantastique", estime "Zizou"

Le projet de maison digitale des soins, porté par le professeur de neurochirurgie Philippe Metellus, permettra aux habitants de bénéficier de bornes de téléconsultation où ils pourront consulter des médecins à distance, aidés d'une infirmière ou d'une médiatrice. "Ce projet fantastique va permettre d'améliorer la vie des gens et la vie de ce quartier et c'est le plus important", s'est réjoui Zinedine Zidane à l'occasion de son inauguration.

Lire aussi

"Je n'ai pas l'habitude de faire les discours et on s'en fout", a-t-il ironisé. "Mais merci pour ce projet qui va apporter des solutions efficaces dans le quotidien des gens. J'espère que ce dispositif pourra se déployer dans tous les quartiers qui en ont besoin", a conclu l'ancien entraîneur du Real Madrid devant les Marseillais, dont certains ont profité de sa venue pour lui demander de ne "pas aller à Paris", en référence aux rumeurs qui l'envoient sur le banc du Paris Saint-Germain dans les prochains mois.


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info