"150 Yrigoyen, vous dites ?" : la radio d'un chauffeur de taxi interfère avec le signal de l'ISS en plein direct de la Nasa

Publié le 25 avril 2023 à 14h25, mis à jour le 25 avril 2023 à 18h50
La Station spatiale internationale au-dessus de la Terre.
La Station spatiale internationale au-dessus de la Terre. - Source : HO / NASA/Roscosmos / AFP

Le 19 avril, alors que la Station spatiale internationale survolait l'Argentine, les communications ont été perturbées par un chauffeur de taxi.
L'incident s'est déroulé en pleine sortie extra-véhiculaire.
Pour le moment, la Nasa n'a donné aucune explication sur l'événement.

"150 Yrigoyen, vous avez dit ?" La semaine dernière, alors que les cosmonautes russes Sergey Prokopyev et Dmitri Petelin effectuaient une opération de maintenance en dehors de la Station spatiale internationale (ISS), leurs communications ont été perturbées par... un chauffeur de taxi argentin. La radio de ce dernier a interféré avec leur signal et il a fait irruption, durant trois secondes, dans la retransmission en direct de la Nasa. Au même moment, le laboratoire spatial se trouvait à 430 kilomètres au-dessus de l’Argentine.

Un journaliste argentin, Manuel Mazzanti, assistait à la sortie extra-véhiculaire sur la chaîne officielle de l’agence spatiale américaine. Il a posté dans la foulée sur Twitter l'extrait où l’on entend distinctement la voix du chauffeur de taxi demandant à un client de lui confirmer l’adresse où venir le récupérer, tandis qu'étaient diffusés les images montrant les cosmonautes russes à l'oeuvre à l'extérieur du laboratoire spatial. Le présentateur de la Nasa a rapidement réagi et s'est excusé pour la perturbation, indiquant qu'il s'agissait d'un "hot mic" (comprendre, un micro resté ouvert), sans fournir plus d'explications.

À la recherche du chauffeur

Les médias argentins n’ont pas réussi pour l'heure à identifier le chauffeur de taxi, qui pourrait aussi être un livreur, ni le lieu exact où il se trouvait. Sur Twitter, après le message de Manuel Mazzanti, de nombreux internautes ont commencé à jouer les Sherlock Homes. Certains ont émis l'hypothèse que l'adresse pourrait correspondre à une boulangerie située au numéro de 150 de l'avenue Hipólito Yrigoyen à Moron, une ville de la province de Buenos Aires. Le journaliste argentin indiquait pour sa part que l'adresse pourrait correspondre à une maison située dans la ville de Villa Martelli. Le mystère reste entier, pour l'instant, quant à l'identité du chauffeur.  

L'incident n'a eu aucune conséquences, hormis de faire sensation en Argentine. Mais il pose néanmoins des questions. Comment un signal radio local a-t-il pu interférer avec celui de l'ISS ? Il est possible que le chauffeur de taxi ait utilisé une fréquence attribuée à la Nasa ou à l'agence spatiale russe (Roscosmos). Le laboratoire spatial utilise deux types de signal radio, VHF ou UHF, et les transmissions se font principalement via le réseau TDRS - via des satellites américains en orbite géostationnaire. Pour le moment, la Nasa n'a pas communiqué sur cet incident et il est peu probable qu'elle le commente, d'autant que la mission s'est poursuivie comme d'habitude. 


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info