C'est confirmé, le yéti est en fait... un ours

Publié le 29 novembre 2017 à 22h32
C'est confirmé, le yéti est en fait... un ours
Source : RAYMOND ROIG / AFP

SCIENCES - Des reliques censées appartenir à l'abominable homme des neiges ont été analysées et comparées à des échantillons provenant d'ours asiatiques. De toute façon, le mythe avait déjà du plomb dans l'aile.

La génétique a eu le fin mot de l'histoire. Des scientifiques ont analysé l'ADN d'échantillons censés provenir du yeti et les ont comparés à de l'ADN d'ours asiatique. Résultat : l'abominable homme des neiges a probablement été confondu avec un ours.  Cette nouvelle étude, publiée dans la revue scientifique The Royal Society Publishing, décrit comment Charlotte Lindqvist, de l’Université de Buffalo, et d'autres chercheurs ont comparé douze échantillons d’ours asiatiques à neuf échantillons supposés provenir de yetis, rapporte Le Monde.

Le quotidien précise que cette étude n'est pas la première à mettre en doute l'existence du fameux yeti. Ainsi, en 2014, une précédente analyse concluait que des poils censés appartenir au yeti étaient en fait issus d'un croisement entre un ours polaire et un ours brun. D'autres études ADN concluaient que d'autres fragments de yeti proviennent de divers animaux : vaches, chiens, raton-laveur, mouton. De l'ADN humain a même été détecté !

"Cette étude représente l’analyse la plus rigoureuse à ce jour d’échantillons suspectés de provenir de créatures mythiques ou anormales ressemblant à des hominidés, et suggère fortement que les ours bruns et noirs de la région sont à l’origine de la légende du yeti", conclue l'étude. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info