Ces mystérieux trous au fond de l'océan intriguent les scientifiques depuis 18 ans

La rédaction de TF1info
Publié le 1 août 2022 à 13h18
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Des chercheurs américains sont tombés, fin juillet, sur de drôles de trous, disposés en ligne régulière, au fond de l'océan Atlantique.
L'origine de ces marques, repérées pour la première fois il y a 18 ans, reste inexpliquée.
L'équipe de scientifique en appelle en public sur les réseaux sociaux pour tenter d'éclairer ce mystère.

Le mystère reste entier. Des scientifiques américains ne parviennent toujours pas à identifier l'origine d'un curieux phénomène dans le plancher de l'océan Atlantique : à près de 2,5 km de profondeur, les explorateurs de l'organisation NOAA Ocean sont tombés, fin juillet, sur des dizaines de trou, disposés en ligne et régulièrement. Et la découverte n'est pas isolée : d'autres trous ont été retrouvés, à 300 km de là. 

S'il est encore impossible, pour les scientifiques, d'expliquer l'origine de ces marques, les chercheurs pensent qu'il pourrait s'agir de traces de vie "réalisées par des organismes vivants". "Les trous semblent avoir été faits par des humains, mais les petits tas de sédiments qui les entourent suggèrent qu'ils ont été creusés par... quelque chose", peut-on lire dans le New York Times

Ce mystère n'est pas nouveau : les premiers trous auraient été repérés il y a 18 ans, et l'équipe scientifique en appelle au public sur les réseaux sociaux, pour tenter d'éclairer cette énigme. "Quelle est votre hypothèse ?", interrogent-ils, en attendant l'analyse des échantillons de sédiments prélevés dans les trous.

Etude des crêtes des volcans sous-marins

Les réponses ne se sont pas fait attendre, soulevant de nombreuses hypothèses. Celles-ci évoquent une intervention humaine, le passage d'un sous-marin, la preuve d'une vie extraterrestre, ou encore des traces de respiration d'une créature sous-marine enfouie sous le sable. "Le temps n'a pas donné de réponse claire à ce mystère", constate auprès du New York Times le Docteur Michael Vecchione, qui avait découvert, en 2004, ces trous pour la première fois. 

Lire aussi

À l'époque, le chercheur avait émis deux hypothèses pour expliquer ces trous. La première, celle de la présence d'organismes marins se déplaçant au-dessus des sédiments et faisant des trous vers le bas. La seconde, à l'inverse, tenait à ce que ces mêmes organismes pourraient laisser des marques en se déplaçant au-dessous du sable, faisant des trous vers le haut, détaille Michael Vecchione. 

De mai à septembre 2022, les scientifiques de l'expédition NOOA mènent trois explorations pour tenter de lever le mystère. De Puerto Rico aux Açores en passant par Newport. Ils cherchent à savoir notamment ce qui vit le long de la crête des volcans sous-marin, et à comprendre les processus géologiques liés à la chaleur des océans. 


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info