Le troisième vol d'essai du Starship, la fusée géante d'Elon Musk, a eu lieu avec succès ce jeudi 14 mars.
Les deux précédentes tentatives, en avril puis en novembre 2023, s'étaient soldées par des explosions.
La Nasa compte sur ce vaisseau pour faire atterrir ses astronautes sur la Lune, au plus tôt en 2026.

Ce live est à présent terminé. 

FIN DU DIRECT

Merci d'avoir été nombreux à suivre ce direct sur TF1info. Beaucoup pensaient voir le Starship exploser juste après son lancement. Le vol a finalement duré moins de 50 minutes au total, soit un peu moins que les 01h04 prévues. Le signal a été perdu pendant la redescente du vaisseau vers la Terre. Mais le Starship a atteint l'orbite terrestre, ce qui n'avait pas été le cas lors du dernier test. Bravo aux équipes de SpaceX !

UN GROS SPLASH !

Le signal a été perdu pendant la redescente du vaisseau vers la Terre.  Starship a dû s'abimer dans l'océan Indien. SpaceX n'a pas communiqué d'informations à ce sujet, en déclarant simplement que le vaisseau avait été perdu. En théorie, il était censé amerrir de manière contrôlée, comme dans l'animation ci-dessous.

LE RÊVE MARTIEN

"Le vaisseau Starship rendra la vie multiplanétaire", a déclaré sur X le milliardaire à l'issue du vol.

(REVOIR) LE DÉCOLLAGE DE STARSHIP

Au moment du décollage, la poussée du mastodonte est de plus de 4000 tonnes. Pour se faire une idée, c’est comme projeter un millier d’éléphants dans les airs.

(REVOIR) LA SÉPARATION DES ÉTAGES

Ces images montrent le moment où les moteurs du vaisseau (Starship) s'allument, alors qu'étage de propulsion (Super Heavy) exécute la manœuvre de retournement pour revenir vers la Terre.

PERTE DE SIGNAL

Le chrono continue d'avancer, mais les données télémétriques restent figées à 65 kilomètres d'altitude. Il est probable que l'engin soit en morceaux dans l'océan, après avoir fait un gros splash ! Il y a eu quelques ratés et c'est bien normal. Mais ce troisième vol d'essai est globalement un succès !

RETOUR À LA MAISON

Le vaisseau Starship au moment de la rentrée dans l'atmosphère terrestre. D'ici quelques minutes, il va amerrir dans l'océan Indien.

PHASE DE DÉCÉLÉRATION

Le vaisseau Starship est train de décélérer. Sur cette image, il se trouve à une altitude de 86 kilomètres.

SPACEX

RENTRÉE ATMOSPHÉRIQUE

La Starship s'apprêter à effectuer sa rentrée dans l'atmosphère à des vitesses hypersoniques, soit plus de cinq fois la vitesse du son. Le vaisseau de SpaceX est équipé d'un bouclier thermique sur sa face ventrale pour supporter une rentrée atmosphérique à haute vitesse. Ensuite, le vaisseau utilisera sa propulsion et ses ailerons pour pivoter et atterrir en douceur à l’emplacement prévu. 

SPACEX

TRANSFERT DE CARBURANT

L'entreprise souhaitait réaliser la "démonstration d'un transfert de carburant" en vol. Ce transfert pourrait avoir lieu entre deux réservoirs à l'intérieur du vaisseau. Mettre au point cette fonction est essentiel, car pour atteindre la Lune, Starship devra se ravitailler en carburant une fois dans l'espace, en s'amarrant à un autre vaisseau qui fera office de station essence spatiale. Il semble que l'opération se soit déroulée comme prévu.

216 KM D'ALTITUDE !

Le vaisseau Starship trace sa route dans la basse orbite terrestre. Sur cette image, le vaisseau se trouve à une altitude de 216 km et file à la vitesse de 26.192 km/h/. Il doit effectuer sa rentrée dans l'atmosphère à 15h15.

SPACEC

LA TRAPPE NE S'OUVRE PAS

La société voulait tester l'ouverture de la trappe qui pourra servir à l'avenir à libérer dans l'espace des cargaisons, comme des satellites par exemple. Elle n'a pas réussi à s'ouvrir correctement semble-t-il.

QUELLE VUE INCROYABLE !

Le vaisseau Starship navigue en roue libre dans l'espace

ALLÔ HOUSTON !?

"Awaiting acquisition of signal" est écrit à l'écran depuis plusieurs minutes et une musique d'ascenseur entêtante est diffusée dans le direct de SpaceX. Mais tout se passe comme prévu jusqu'à présent.

LA SOUTE DE STARSHIP

Les équipes de SpaceX ont placé une caméra dans la soute du vaisseau Starship. 

SPACEX

LE VAISSEAU A ATTEINT L'ESPACE

Les indications du direct, basées sur la télémétrie, montrent que le Starship se trouve actuellement à 166 kilomètres d'altitude et file à la vitesse de 26.429 km/h. Désormais, le vaisseau est positionné à l'horizontale. 


Lors du deuxième vol d'essai, il avait atteint seulement l'altitude de 149 km et la vitesse de 24.124 km/h avant d'exploser.

SPACEX

STARSHIP POURSUIT SON ASCENSION

Le vaisseau de SpaceX a franchi les 100 kilomètres d'altitude. Il file actuellement à 1100 kilomètres par heure. Le premier étage de la fusée, Super Heavy, est retombé vers la Terre.

SPACEX

SÉPARATION DES DEUX ÉTAGES

Les deux étages du Starship se sont séparés comme prévu. 

SpaceX, le 14 mars 2024.
SpaceX, le 14 mars 2024. - SpaceX

LET'S GO BABY !

La fusée vient de s'arracher du sol ! Les trente-trois moteurs de l'étape de propulsion (Super Heavy) se sont tous allumés comme prévu. 

SPACEX

T-5 MINUTES

L'heure du lancement approche à grands pas. Les réservoirs de la fusée sont maintenant remplis (4500 tonnes métriques, au total). Les conditions météorologiques semblent compatibles pour un lancement. Les moteurs s'allumeront quelques secondes avant l'instant T.

RENTRÉE ATMOSPHÉRIQUE

À la fin du vol, le Starship effectuera sa rentrée dans l'atmosphère à des vitesses hypersoniques, soit plus de cinq fois la vitesse du son. Le vaisseau de SpaceX est équipé d'un bouclier thermique sur sa face ventrale pour supporter une rentrée atmosphérique à haute vitesse. Ensuite, le vaisseau utilisera sa propulsion et ses ailerons pour pivoter et atterrir en douceur à l’emplacement prévu. 

LE PLAN DE VOL EN DÉTAIL

Après s'être arrachée du pas de tir, la fusée géante de SpaceX tentera de faire un tour presque complet de la Terre, avant de plonger dans l'eau quelque part dans l'océan Indien. Si tout se passe comme prévu, le vol durera 01h04 au total :


14h25 : décollage du Starship

14h27 : séparation des deux étages de la fusée.

14h28 : Starthip franchira les 100 km d'altitude.

14h33 : Le vaisseau de SpaceX atteindra la (quasi) orbite terrestre.

15h15 : Starship effectuera sa rentrée dans l'atmosphère.

15h29 : amerrissage dans l'océan Indien.

LA RETRANSMISSION COMMENCE

La compagnie vient de lancer le flux vidéo qui permet de suivre le lancement du Starship en direct.

STARSHIP DANS LA BRUME

Ce n'est pas l'Écosse, mais bien la base de SpaceX à Boca Chica, au Texas, baignant dans la brume. Il est actuellement 08h50 sur place.

À LA POMPE À ESSENCE

L'entreprise SpaceX remplit les réservoirs du Super Heavy, l'étage de propulsion. Le Starship utilise comme carburant du propergol.

NOUVEAU REPORT À 14H25

Rebelote ! L'entreprise spatiale vient encore de repousser l'heure du lancement. Le décollage du Starship est désormais prévu pour 14h25 (heure de Paris). Le tir peut encore avoir lieu jusqu'à 14h50. Mais ce n'est pas très bon signe, on ne va pas se mentir ! La retransmission devrait débuter quant à elle à 13h55, donc dans 20 minutes. On croise les doigts !

MÀJ DU PLAN DE VOL

14h25 : décollage du Starship

14h27 : séparation des deux étages de la fusée.

14h28 : Starthip franchira les 100 km d'altitude.

14h33 : Le vaisseau de SpaceX atteindra la (quasi) orbite terrestre.

15h15 : Starship effectuera sa rentrée dans l'atmosphère.

15h31 : amerrissage dans l'océan Indien.

D'une hauteur de 122 mètres, cette énorme fusée se compose de deux parties. La première est un étage supérieur réutilisable, connu sous le nom de "Starship", et la seconde est un propulseur d'appoint Super Heavy.
D'une hauteur de 122 mètres, cette énorme fusée se compose de deux parties. La première est un étage supérieur réutilisable, connu sous le nom de "Starship", et la seconde est un propulseur d'appoint Super Heavy. - SPACEX

DÉCOLLAGE REPOUSSÉ À 14H10

L'entreprise spatiale SpaceX a repoussé à nouveau le lancement. Prévu initialement à 13h00, avant d'être repoussé à 13h30 puis à 14h02, le décollage est finalement annoncé pour 14h10. Pour rappel, la fenêtre de lancement court jusqu'à 14h50.


Ces multiples reports sont liés à la présence de bateaux dans la zone d'exclusion. En outre, les conditions météorologiques ne sont pas favorables actuellement, des nuages bas et se déplaçant rapidement obstruent la vue du lancement.

La fusée est composée de deux étages: l'étage de propulsion Super Heavy, et au-dessus le vaisseau Starship, qui donne par extension son nom à la fusée entière.
La fusée est composée de deux étages: l'étage de propulsion Super Heavy, et au-dessus le vaisseau Starship, qui donne par extension son nom à la fusée entière. - SPACEX

LA BANDE ANNONCE

Pour vous faire patienter, (re)voici la bande-annonce du lancement. On le sait, les Américains ont la culture du spectacle et SpaceX a mis les moyens pour nous en mettre plein les yeux !

UN PEU DE RETARD À L'ALLUMAGE

La retransmission devait débuter à 12h30, mais elle a été repoussée à 12h55 par l'entreprise. Le compte-à-rebours pour le lancement débutera un peu avant 13h30. La fenêtre de tir restera ouverte jusqu'à 14h50.

"LET'S GO BABY !"

Le lancement devrait bien avoir lieu aujourd'hui. "Les conditions météorologiques sont favorables à 70 % pour le troisième essai en vol intégré de Starship", indique l'entreprise spatiale SpaceX.

STARSHIP À LA PLAGE

Des Américains passent du bon temps sur une plage de Brownsville, près de Boca Chica, au Texas, le  13 mars 2024, à la veille du jour prévu pour le lancement.

BRANDON BELL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

LA MÉTÉO, CE TROUBLE-FÊTE

L'entreprise spatiale a obtenu hier soir une licence de l'Administration américaine fédérale de l'aviation (FAA) pour effectuer ce vol test. Pour l'instant, tous les voyants sont au vert, mais les conditions météorologiques (vent et brouillard, notamment) pourraient jouer les trouble-fêtes.

D'une hauteur de 122 mètres, cette énorme fusée se compose de deux parties. La première est un étage supérieur réutilisable, connu sous le nom de "Starship", et la seconde est un propulseur d'appoint Super Heavy.
D'une hauteur de 122 mètres, cette énorme fusée se compose de deux parties. La première est un étage supérieur réutilisable, connu sous le nom de "Starship", et la seconde est un propulseur d'appoint Super Heavy. - SPACEX

MARS EN LIGNE DE MIRE

Au-delà de la Lune, Elon Musk souhaite faire du Starship "un moyen de transport généralisé vers n’importe quelle destination vers le Système solaire",  et notamment la planète Mars. Son but est l’établissement d’une colonie autonome, de sorte que l'humanité devienne une espèce multiplanétaire. "Nous devrions poser des humains sur la surface de Mars… au cours de cette décennie", avançait, en 2022, la PDG de SpaceX, Gwynne Shotwell, lors d'une interview à la chaîne américaine CNBC.

SPACEX

LA NASA RETIENT SON SOUFFLE

Ce nouveau vol test du Starship sera scruté de près par l'Agence spatiale américaine, qui entend utiliser une version remaniée du vaisseau Starship – l'étage supérieur de la fusée – pour faire atterrir ses astronautes sur la Lune (au plus tôt en 2026) lors de la mission Artemis 3

La Lune capturée depuis le vaisseau Orion de la Nasa, dans le cadre de la mission Artémis 1. Photo mise en ligne le 9 décembre 2022 par l'agence spatiale américaine.
La Lune capturée depuis le vaisseau Orion de la Nasa, dans le cadre de la mission Artémis 1. Photo mise en ligne le 9 décembre 2022 par l'agence spatiale américaine. - NASA

DES "OBJECTIFS AMBITIEUX"

Avant le lancement, l'entreprise spatiale a diffusé un communiqué, rappelant les enjeux de ce lancement. "Le troisième vol d'essai vise à tirer parti de ce que nous avons appris lors des vols précédents en tentant d'atteindre un certain nombre d'objectifs ambitieux", a déclaré SpaceX. La société prévoit notamment de tester "l'ouverture de la trappe" qui pourra servir à l'avenir à libérer dans l'espace des cargaisons, comme des satellites par exemple. 


L'entreprise entend aussi réaliser la "démonstration d'un transfert de carburant" en vol. Ce transfert pourrait avoir lieu entre deux réservoirs à l'intérieur du vaisseau. Mettre au point cette fonction est essentiel, car pour atteindre la Lune, Starship devra se ravitailler en carburant une fois dans l'espace, en s'amarrant à un autre vaisseau qui fera office de station essence spatiale. Dernier défi et pas le moindre, effectuer une "rentrée contrôlée" du vaisseau, pour clore ce vol en beauté.

La fusée est composée de deux étages: l'étage de propulsion Super Heavy, et au-dessus le vaisseau Starship, qui donne par extension son nom à la fusée entière.
La fusée est composée de deux étages: l'étage de propulsion Super Heavy, et au-dessus le vaisseau Starship, qui donne par extension son nom à la fusée entière. - SPACEX

LE PLAN DE VOL

Après s’être arrachée du pas de tir, la mégafusée de SpaceX sera propulsée à la verticale. Environ 2m40 après le lancement, atteignant la vitesse de 5600 km/h et l’altitude de 75 kilomètres, la fusée se scindera en deux. L’étage de propulsion (Super Heavy) se détachera du vaisseau (Starship), qui va alors poursuivre son ascension vers l'espace en allumant ses propres moteurs. Celui-ci atteindra l'orbite terrestre environ 8m35 après lancement. Le vol doit durer 01h04 au total, selon SpaceX. 

UNE FUSÉE 100% RÉUTILISABLE

L'entreprise américaine a mis au point un système ingénieux qui rend les deux étages de la fusée réutilisables, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous avec une fusée Falcon 9 de SpaceX. Cela permet à la société d'Elon Musk de réduire drastiquement les coûts. 


Un peu moins de 3 minutes après le décollage, l'étage de propulsion (Super Heavy) doit revenir vers la Terre, où il est censé amerrir dans la mer du golfe du Mexique. Le vaisseau (Starship), réutilisable lui aussi, redescendra à la verticale pour amerrir dans l'océan Indien à l'issue de son vol orbital.

UNE FUSÉE TOUT-PUISSANTE

Cette immense fusée comprend en fait deux parties. L’étage de propulsion, connu sous le nom de Super Heavy, et le vaisseau Starship, placé à son sommet. Un monstre d’acier qui en a sous le capot. Le premier étage de la fusée est propulsé par une batterie de trente-trois moteurs "Raptor" conçus par la compagnie (en image ci-dessous), tandis l'étage supérieur (Starship) en possède six. 


La poussée du mastodonte est de plus de 4000 tonnes au décollage. C’est comme projeter un millier d’éléphants dans le ciel pour se faire une idée. À titre de comparaison, la fusée européenne Ariane 6 aura une poussée de 1500 tonnes au décollage.

SPACEX

LE STARSHIP, UNE FUSÉE XXL

L’entreprise spatiale d’Elon Musk a vu les choses en grand. Et même en TRÈS grand. Le Starship est actuellement la fusée la plus grande et la plus puissante jamais construite. Haute de 121 mètres pour 9 mètres de large, ses mensurations donnent le vertige. À titre de comparaison, la fusée du programme Apollo, Sature V, mesurait 98 mètres de haut, tout comme la nouvelle fusée SLS de la Nasa. 

D'une hauteur de 122 mètres, cette énorme fusée se compose de deux parties. La première est un étage supérieur réutilisable, connu sous le nom de "Starship", et la seconde est un propulseur d'appoint Super Heavy.
D'une hauteur de 122 mètres, cette énorme fusée se compose de deux parties. La première est un étage supérieur réutilisable, connu sous le nom de "Starship", et la seconde est un propulseur d'appoint Super Heavy. - SPACEX

OÙ REGARDER LE LANCEMENT ?

Ce nouveau vol d'essai sera retransmis en direct, comme les deux précédents. La compagnie a annoncé qu'elle lancera un flux vidéo pour suivre le lancement dès 12h30 (heure de Paris). Si tout se passe comme prévu, le compte-à-rebours en lui-même débutera un peu avant 13h00


Il sera possible de regarder le lancement via le compte @SpaceX sur le réseau social X et sur la chaîne YouTube de l'entreprise (uniquement en anglais).

STARSHIP PARÉ AU DÉCOLLAGE

SpaceX a confirmé cette nuit l’heure prévue pour le décollage de sa fusée géante. La première opportunité de lancement s'ouvrira ce jeudi 14 mars à 13h00 (heure de Paris). La fenêtre de tire restera ouverte près de deux heures (110 minutes), a précisé l’entreprise spatiale, dans un message publié sur le réseau social X.

BIENVENUE SUR CE DIRECT

Bonjour à tous et bienvenue sur ce direct ! L’entreprise spatiale d’Elon Musk s'apprête à faire décoller sa fusée géante pour la troisième fois, après deux tentatives infructueuses en avril puis en novembre 2023. Le troisième tir sera-t-il le bon ? Les nombreuses améliorations apportées par SpaceX à sa mégafusée permettent d'y croire. Pour la première fois, le Starship pourrait atteindre la basse orbite terrestre. On le découvrira dans quelques heures.

La fusée est composée de deux étages: l'étage de propulsion Super Heavy, et au-dessus le vaisseau Starship, qui donne par extension son nom à la fusée entière.
La fusée est composée de deux étages: l'étage de propulsion Super Heavy, et au-dessus le vaisseau Starship, qui donne par extension son nom à la fusée entière. - SPACEX

3, 2, 1... Décollage ! La fusée géante de SpaceX est de retour sur la rampe de lancement. L'entreprise spatiale d'Elon Musk s'apprête à faire décoller le Starship pour la troisième fois, quatre mois après l'explosion de ses deux étages lors du dernier test. L'heure du lancement de la fusée la plus grosse et la plus puissante jamais construite est prévue pour l'instant pour 13h (heure française) depuis la base de SpaceX à Boca Chica, au Texas.

Cette nouvelle tentative sera scrutée de près par l'Agence spatiale américaine, qui entend utiliser une version remaniée du vaisseau Starship – l'étage supérieur de la fusée – pour faire atterrir ses astronautes sur la Lune (au plus tôt en 2026) lors de la mission Artemis 3. Après s'être arrachée du pas de tir, la fusée géante de SpaceX tentera de faire un tour presque complet de la Terre, avant de plonger dans l'eau quelque part dans l'océan Indien. Un événement à suivre en direct sur le site de TF1info.


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info