L'Agence spatiale américaine a retransmis en direct ce lundi l'arrivée du vaisseau Orion dans le voisinage de la Lune.
En dépit de l'absence d'images, le vaisseau a manœuvré avec succès pour rejoindre le point d'insertion en orbite lunaire.

L’agence spatiale américaine n’a pas été en mesure de diffuser en direct, comme c'était prévu initialement, les images du survol de la surface lunaire par le vaisseau Orion. Les données télémétriques envoyés par la capsule ont pu néanmoins confirmer que la manœuvre, cruciale pour la suite de la mission, s’était parfaitement déroulée. Et c'est bien là l'essentiel. "Orion a récupéré le signal avec les antennes du Deep Space Network  (le réseau de télécommunications de l’espace lointain de la Nasa), à 13h59 (heure de Paris) après avoir effectué avec succès la combustion de survol motorisé à 13h44 (heure de Paris)", écrit la Nasa dans un communiqué. 

Le vaisseau Orion embarque à son bord seize caméras qui filment l'ensemble de son voyage autour de la Lune. La Nasa avait prévu de retransmettre ce premier survol. Une coupure du signal pendant 30 minutes était prévue au moment de l'approche de la surface lunaire, la Terre se trouvant derrière la Lune empêchant les communications avec les antennes. La retransmission a finalement pu repris, mais avec du retard et les caméras du vaisseau n'étaient pas en mesure de fournir des images, sans doute en raison du manque de luminosité - cette fois, la lumière émise par le Soleil était obstruée par la Lune.

À partir des données télémétriques, la Nasa a indiqué que le vaisseau Orion se trouvait à une distance de 530 kilomètres de la Lune lorsqu’il a allumé son moteur principal. La poussée lui a alors permis de passer de 7500 à 8200 kilomètres par heure, en l'espace de 2 minutes et 30 secondes. Au moment du survol, la capsule spatiale naviguait à seulement 128 kilomètres de la surface. Cette manœuvre cruciale a permis à l'engin de se positionner sur une trajectoire transit. Une seconde manœuvre est prévue dans quatre jours pour se placer en orbite lunaire et entamer le tour de la Lune.

C'EST CONFIRMÉ PAR LA NASA 


L'agence spatiale américaine confirme que le vaisseau Orion a effectué avec succès son survol le plus proche de la Lune, à 128 kilomètre d'altitude. La poussée a permis au vaisseau d'atteindre la vitesse de 8200 kilomètres par heure, de quoi lui permettre de se placer en orbite distante autour de la Lune, dont il fera le tour avant de revenir sur Terre le 12 décembre prochain.

FIN DE LA RETRANSMISSION


C'est donc la fin de ce direct, merci à tous de l'avoir suivi ! Malheureusement, la Nasa n'a pas été en mesure de diffuser en direct les images prises par le vaisseau Orion lors de son survol de la surface lunaire. L'agence spatiale américaine mettra certainement des images en ligne dans les heures qui viennent.

TOUJOURS UN ÉCRAN NOIR 


La lumière émise par le Soleil étant obstruée par la Lune, les caméras ne sont pas en mesure de fournir des images pour le moment. La manoeuvre s'est quant à elle parfaitement déroulée, et c'est bien là l'essentiel. 


Après son survol de la surface lunaire, le vaisseau va aller se positionner sur une orbite distante autour de la Lune, qu'il atteindra le 25 novembre prochain. La capsule Orion ira jusqu'à 64.000 km derrière elle, un record pour une capsule lunaire habitable.

ORION REGARDE LA TERRE


Le vaisseau Orion a pris une photo de la Terre au cours alors qu'il s'approchait de la surface de la Lune. Sur cette image, la planète bleue se trouve à une distance de plus 370.000 kilomètres.

VOL EXPÉRIMENTAL


Pour rappel, le vaisseau Orion ne transporte aucun astronaute à son bord, seulement des mannequins bardés de capteurs. La capsule spatiale pourra embarquer jusqu'à quatre astronautes, soit un de plus que le module Apollo, lors des prochaines missions avec équipage.

RETOUR DU SIGNAL


Orion est sorti de derrière la Lune, le signal est donc revenu. La Nasa devrait bientôt diffuser à nouveau les images filmées en direct par le vaisseau.

SURVOL DE LA LUNE


Le centre de contrôle de mission a reçu les données télémétriques du vaisseau, qui semblent confirmer que la manoeuvre a été effectué avec succès. La seconde poussée des moteurs a permis à Orion de se positionner sur une trajectoire transit, une manoeuvre qui va lui permettre d'atteindre le point d'accès pour se placer en orbite lunaire distante.

ALLUMAGE DU MOTEUR 


Alors qu'il se rapprochait de la surface de la Lune, le vaisseau a allumé son moteur principal pendant 2 minutes et 20 secondes, augmentant sa vélocité d'environ 800 kilomètres par heure et atteindre une vitesse de plus de 8200 kilomètres par heure au moment du survol. 

COUPURE DU SIGNAL


Les communications avec le vaisseau depuis la Terre sont coupées car la Lune bloque actuellement le signal. La transmission sera rétablie à 13h59 un peu avant le survol de la surface lunaire par Orion, à seulement 130 kilomètres d'altitude. 

LA LUNE EN VUE !


Le vaisseau Orion se trouve actuellement à une distance de moins de 5000 kilomètres de la Lune et à environ 275.000 kilomètre de nous.

COMME À HOLLYWOOD


La Nasa a accès à 16 caméras à bord d’Orion qui filmeront l'ensemble de son périple autour de la Lune. Le dispositif permettra également à l’agence spatiale d'observer le comportement du vaisseau avant que des astronautes ne montent à bord. 

En direct

La Nasa retransmet en direct sur le web l'arrivée du vaisseau Orion

BONJOUR


Bienvenue dans ce direct. Vous pourrez suivre ici à partir de 13 h le premier survol de la Lune par la capsule Orion, dans la cadre de la mission Artemis 1 supervisée par l'Agence spatiale américaine. La Nasa diffuse depuis ce matin des images en direct des caméras qui équipent le vaisseau. 


Vers 13H57 (heure de Paris), l'engin effectuera un survol de la surface lunaire à une altitude de 130 kilomètres. Au cours de l'approche, il allumera son moteur principal ce qui la mettra sur la bonne voie pour entrer en orbite lunaire quatre jours plus tard. Une étape cruciale que les internautes du monde entier pourront vivre en direct. 

Le 25 novembre prochain, le vaisseau de la Nasa effectuera la manœuvre d'insertion sur une orbite rétrograde distante, à l'aide du module de service européen. La capsule spéciale restera sur cette orbite pendant environ une semaine afin de tester les systèmes du vaisseau spatial. Au cours de son périple autour de la Lune, Orion ira 64.000 kilomètres au-delà de notre satellite naturel, là où aucune capsule habitable n’est encore jamais allée. Après avoir fait le tour de la Lune, Orion reprendra la route en direction de la plante Terre, qu’elle atteindra le 11 décembre prochain.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info