Premier décollage de Starship : la plus grande fusée du monde pourrait s'envoler jeudi

Publié le 17 avril 2023 à 13h30, mis à jour le 18 avril 2023 à 7h29

Source : JT 20h WE

L'entreprise SpaceX a décidé d'annuler le lancement de sa méga-fusée Starship, prévu initialement ce lundi.
Une nouvelle tentative aura lieu ce jeudi 20 avril.

La méga-fusée de SpaceX, dont le premier vol d'essai était prévu ce lundi 17 avril initialement, est restée clouée au sol. En cause, un problème technique rencontré dans les dernières minutes avant le décollage. Selon les explications fournies par les équipes de l'entreprise spatiale, un problème de pressurisation au niveau du premier étage de la fusée (Falcon Heavy, la partie argenté). "Une valve semble être gelée", a tweeté le patron de SpaceX, Elon Musk, un peu avant le départ initial. Une nouvelle tentative sera faite jeudi 20 avril : la nouvelle fenêtre de tir s'ouvrira ce jour-là à 08h28 locales (15h28 heure de Paris) pour un tout petit peu plus d'une heure, a annoncé l'entreprise. Le lancement de cette géante doit avoir lieu depuis la base spatiale Starbase, à l'extrême sud du Texas aux États-Unis.

Ce mastodonte noir et argenté, qui fonctionne à l'oxygène et au méthane liquides, n'a encore jamais volé dans sa configuration complète. Seul le deuxième étage du véhicule, le vaisseau Starship (le deuxième étage, de couleur noire, ndlr) qui donne par extension son nom à la fusée entière, a effectué des tests suborbitaux (à environ 10 km d'altitude). Le plan de vol pour ce lundi était le suivant : environ trois minutes après le décollage, le premier étage de la fusée (Super Heavy) devait se détacher et retomber dans les eaux du golfe du Mexique. Le deuxième étage devait alors continuer seul son ascension, et effectuer un peu moins d'un tour de Terre avant de retomber dans l'océan Pacifique. 

Ce premier vol inaugural va être suivi de très près par la Nasa. L'agence spatiale américaine a choisi ce vaisseau pour faire réatterrir, pour la première fois en plus d'un demi-siècle, ses astronautes sur la Lune, lors de la mission Artémis 3 officiellement prévue en 2025. Les astronautes décolleront séparément à bord de la nouvelle méga-fusée de la Nasa, SLS (98 mètres de haut, avec une puissance au décollage quasiment deux fois inférieure à celle prévue pour Starship). Ils se rendront jusqu'à la Lune dans la capsule Orion, et celle-ci s'amarrera alors au vaisseau Starship, préalablement placé en orbite lunaire. C'est lui qui fera descendre les astronautes sur la surface de la Lune. 


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info