EN IMAGES - Retour sur la folle odyssée autour de la Terre de la fusée XXL d'Elon Musk

Publié le 15 mars 2024 à 13h37

Source : TF1 Info

Jeudi, l'entreprise d'Elon Musk a lancé une nouvelle fois sa fusée géante Starship dans l'espace.
Le troisième décollage, destinée à des voyages vers la Lune et Mars, s'est terminé la perte du vaisseau au moment de son retour vers la Terre.

Un vrai show à l'américaine ! Le très attendu lancement du Starship, la fusée géante d'Elon Musk, a tenu toutes ses promesses. Lors du dernier vol test, l'engin spatial avait atteint l'espace avant d'exploser à peine trois minutes après son décollage. Ce jeudi 14 mars, le Starship a effectué un vol presque complet, un peu moins de 50 minutes, au lieu des 1h04 du plan de vol communiqué par l'entreprise spatiale américaine avant le lancement. Surtout, il a atteint pour la première fois l'orbite terrestre. 

undefinedundefinedSPACEX

"Starship n'a jamais volé aussi loin et aussi vite", s'est exclamée une commentatrice, lors de la retransmission vidéo. La plus puissante et plus grande fusée du monde (121 m) étaient équipés de caméras embarquées et l'entreprise spatiale a diffusé l'intégralité de la mission. La retransmission a été suivie par des millions d'internautes à travers le monde. Il faut dire que le spectacle était de toute beauté. Retour en images sur cette mission historique qui marquera l'histoire spatiale.  

Les 33 moteurs Raptor de l'étage de propulsion (Super Heavy) de la fusée Starship s'allument, propulsant l'engin vers le ciel
Les 33 moteurs Raptor de l'étage de propulsion (Super Heavy) de la fusée Starship s'allument, propulsant l'engin vers le ciel - SPACEX

14h25 : Le Starship s'arrache du pas de tir dans le vacarme pétaradant des 33 moteurs Raptor de l'étage de propulsion (Super Heavy) de la fusée. Au moment du décollage, la poussée du mastodonte est de plus de 4000 tonnes. Pour se faire une idée, c’est comme projeter un millier d’éléphants dans les airs. À 15 km d'altitude, sa vitesse dépasse les 1000 km/h.

undefinedundefinedSPACEX
undefinedundefinedCHANDAN KHANNA / AFP

14h27 : Les deux étages de la fusée se séparent : l'étage de propulsion (Super Heavy) exécute la manœuvre de retournement pour revenir vers la Terre, tandis que le vaisseau (Starship) poursuit son ascension vers l'espace. Le booster a explosé quelques minutes plus tard. En théorie, il aurait dû redescendre et amerrir en douceur, à l’aide de ses moteurs et de ses gouvernails, dans le golfe du Mexique.

SpaceX, le 14 mars 2024.
SpaceX, le 14 mars 2024. - SpaceX

14h29 : Le vaisseau de SpaceX, qui a atteint la vitesse de plus de 7500 km/ heure, a franchi la frontière de l'espace, soit 100 km d'altitude. En novembre dernier, lors du deuxième vol test, les indications du direct, basées sur la télémétrie, montraient que le Starship avait pu atteindre l'altitude de 149 kilomètres et la vitesse de 24124 km/h au bout de huit minutes, avant que le signal ne soit perdu par l'équipe au sol.

undefinedundefinedSPACEX

14h35 : Cette fois, le vaisseau de SpaceX a atteint une altitude de 234 kilomètres, atteignant une vitesse quasi orbitale, soit au-delà des 26.000 km/h. Une fois en orbite, le vaisseau a effectué quasiment un tour de la Terre "en roue libre" dans l'espace. L'entreprise spatiale a pu tester différents systèmes embarqués du vaisseau, comme l’ouverture de la trappe pour larguer des satellites (succès) ou le transfert de carburant (succès en partie), en vue des futures missions lunaires.

undefinedundefinedSPACEX

15H38 : Le Starship s'apprête à effectuer sa rentrée dans l'atmosphère terrestre à la vitesse hypersonique, une autre manœuvre réputée délicate. Le vaisseau de SpaceX est équipé d'un bouclier thermique sur sa face ventrale constitué de 18.000 tuiles noires en céramique pour supporter les températures élevées (+ 2000°C). Pendant la redescente, sous l'effet du frottement, une boule de plasma se forme au niveau de son bouclier alors que l'engin freine sa course.

undefinedundefinedSPACEX
undefinedundefinedSPACEX

15h39 : Le "gros splash" n'aura finalement pas lieu. Les moteurs du Starship ne sont pas rallumés comme prévu pour ralentir sa chute. Le vaisseau de SpaceX devait retomber dans l'océan Indien pour clore le test (sans survivre à l'impact). Mais le vaisseau a été déclaré "perdu" alors qu'il redescendait vers la Terre, euphémisme signifiant qu'il a probablement explosé. Les opérateurs de vol ont perdu le signal alors que le vaisseau Starship se trouvait à environ 460 mètres du sol, a indiqué SpaceX. 

undefinedundefinedSPACEX

Il est fort probable que le vaisseau ait brûlé entièrement et qu’une poignée de petits débris soient tombés au fond de l’océan.


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info