Espace - Il avale un "soleil par jour" : voici l'astre le plus brillant jamais découvert dans l'univers

Publié le 20 février 2024 à 17h13

Source : JT 20h Semaine

La lumière émise par ce corps céleste a voyagé pendant plus de 12 milliards d'années avant d'atteindre la Terre.
Cette nouvelle découverte majeure a été réalisée grâce au Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire européen austral (ESO), basé au Chili.

C'est du jamais-vu ! Une équipe d'astronomes australiens a annoncé avoir découvert l’astre le plus lumineux de l’univers connu, une "boule d’énergie" qui est si brillante qu'elle serait 500.000 milliards de fois plus lumineuse que notre Soleil si on la mettait à côté de lui. Dans le grand bestiaire du cosmos, cet objet fait partie de la famille des "quasars". Niché au cœur d'une galaxie lointaine, l'objet "J0529-4351" est alimenté par un trou noir gargantuesque qui attire la matière vers lui à une vitesse prodigieuse, un dévoreur de galaxies à l'appétit vorace capable d'avaler chaque jour l’équivalent de la masse de notre soleil en gaz et poussière. 

ESO/Digitized Sky Survey 2/Dark

La lumière colossale déployée par "J0529-4351" ne provient pas du trou noir en lui-même, mais du disque d'accrétion qui l'entoure (un nuage de gaz extrêmement chaud, qu'on appelle plasma, et des restes d'étoiles sous forme de poussière, ndlr).  "Cela ressemble à une gigantesque cellule orageuse magnétique avec des températures de 10.000 °C, des éclairs partout et des vents si rapides qu'ils feraient le tour de la Terre en une seconde", explique le professeur Christian Wolf, astronome à l'Université nationale australienne et auteur principal de l'étude, dans un communiqué. "Cette cellule orageuse s'étend sur 7 années-lumière, soit 50 % de plus que la distance entre notre Système solaire et la prochaine étoile de la galaxie, Alpha Centauri", ajoute-t-il. 

Illustration d'artiste montrant l'objet "J0529-4351".
Illustration d'artiste montrant l'objet "J0529-4351". - European Southern Observatory

L’équipe de chercheurs a d'abord repéré l'objet "J0529-4351" en fouillant dans les données recueillies dans les années 1980 par le télescope de l’Observatoire de Siding Spring, basé à Coonabarabran (dans le sud de l'Australie). Ils ont ensuite confirmé leur découverte grâce au Very Large Telescope de l'Observatoire européen austral (Eso), situé dans la région du désert d'Atacama, dans le nord du Chili. Leur découverte a été publiée le 19 février dans la revue Nature Astronomy. Ce quasar est si éloigné de la Terre que sa lumière a mis plus de 12 milliards d'années à nous parvenir. Autrement dit, on l'observe tel qu'il était lorsque l'Univers, vieux de 13,8 milliards d'années, était âgé d'un peu moins de 2 milliards d'années. 


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info