Dans un récent communiqué, l’Agence spatiale européenne (ESA) évoque des "araignées sur Mars".
Si les formes sombres étoilées photographiées ont effectivement tout l'air d'arthropodes, il n'en est rien.
En cause ? Un phénomène climatique qu'on vous explique plus en détails.

Des "araignées sur Mars". C'est l'expression utilisée par l’Agence spatiale européenne (ESA) dans un récent communiqué, clichés particulièrement intrigants à l'appui. Si les formes sombres étoilées photographiées dans la région polaire au sud de la planète rouge font en effet immédiatement penser au si redouté arthropode velu à huit pattes, elles ne sont en fait que le fruit d'une illusion d'optique. Il n'est en réalité question que de poussière et de fissures de glace. En cause : un phénomène climatique.

Plus en détails, "ces petites caractéristiques sombres se forment lorsque le soleil printanier tombe sur des couches de dioxyde de carbone déposées au cours des mois sombres de l’hiver", explique l’ESA. "La lumière du soleil fait que la glace de dioxyde de carbone se transforme en gaz", poursuit-elle, livrant une explication des plus claires à ce phénomène à première vue mystérieux.

Ce gaz qui s’accumule finit pas éclater au printemps martien, laissant émerger des fontaines géantes de poussière et de sable qui retombent sur la planète, créant progressivement des tâches foncées semblables à des araignées. À titre de repère, chacune d'elles mesure respectivement 45 mètres pour un kilomètre de diamètre. 

Elles ont pu être photographiées grâce à la caméra haute résolution du vaisseau Mars Express près de la "Cité Inca", qui n'a, elle non plus, rien à voir avec les ruines du même nom situées au Pérou sinon d'y ressembler en raison de dunes qui se sont transformées en pierre au fil du temps, précise l’Agence spatiale européenne.


A. LG

Tout
TF1 Info