Espace : des preuves de vapeur d'eau sur un satellite de Jupiter

Maxence GEVIN
Publié le 27 juillet 2021 à 6h51
La planète Jupiter et l'une de ses lunes, Europe.

La planète Jupiter et l'une de ses lunes, Europe.

Source : NASA/ESA/HUBBLE / AFP

SCIENCES - Pour la première fois, des astronomes américains ont découvert des preuves de vapeur d'eau dans l'atmosphère de la lune de Jupiter, Ganymède.

Une découverte remarquable. En exploitant un large panel de données du télescope spatial Hubble de la NASA, des astronomes ont apporté la preuve de vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une lune de Jupiter. Cette dernière se forme lorsque la glace de la surface de la lune se sublime, c'est-à-dire qu'elle passe du solide au gaz. Les différents éléments apportés par les scientifiques - et publiés dans la revue Nature Astronomy - démontrent même que Ganymède contient plus d'eau que tous les océans de la Terre. 

Pendant longtemps, les températures extrêmes ont trompé les observateurs, l'eau à la surface étant gelée. Toutefois, la température sur la surface de cette lune varie fortement tout au long de la journée, et vers midi près de l'équateur, elle peut devenir suffisamment chaude pour que la surface de la glace libère (ou sublime) de petites quantités de molécules d'eau. "La vapeur d'eau que nous mesurons maintenant provient de la sublimation de la glace causée par l'échappement thermique de la vapeur d'eau des régions glacées chaudes", confirme Lorenz Roth de l'Institut royal de technologie KTH de Stockholm.

Lire aussi

Cette découverte ajoute encore aux enjeux de la prochaine mission de l'ESA (Agence spatiale européenne) : la JUpiter ICy moons Explorer (JUICE). Prévue pour un lancement en 2022 et une arrivée autour de Jupiter en 2029,la sonde spatiale passera au moins trois ans à faire des observations détaillées de la planète et de ses plus grandes lunes. "Nos résultats peuvent fournir aux équipes d'instruments JUICE des informations précieuses qui peuvent être utilisées pour affiner leurs plans d'observation afin d'optimiser l'utilisation du vaisseau spatial", affirme Lorenz Roth sur le site de la NASA.


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info