Le télescope James Webb capture le cœur de la Voie lactée avec des "détails sans précédent"

par M.M
Publié le 22 novembre 2023 à 17h07, mis à jour le 22 novembre 2023 à 18h13

Source : JT 20h Semaine

Le téléscope spatial a capturé une image de Sagittarius C., un amas de proto-étoiles situé à 25.000 années-lumière de la Terre, au cœur de notre galaxie.
Le cliché révèle des "détails sans précédent", selon la Nasa.
Et permet de mieux comprendre la formation des étoiles.

On nous promettait d'en prendre plein la vue et d'en apprendre plus sur l'univers et ses origines. Depuis plus d'un an et demi, le télescope spatial James Webb répond à toutes les promesses. Ce fut encore le cas lundi 20 novembre, lorsque la Nasa a dévoilé la dernière image capturée par ce bijou de technologie.

Il s'agit d'un cliché aux "détails sans précédent" de Sagittarius C., un amas de proto-étoiles situé à 25.000 années-lumière de la Terre, au cœur de la Voie lactée. D'après l'agence spatiale américaine, l'image, sur laquelle sont aussi visibles quelque 50.000 étoiles, va permettre aux astronomes d'en apprendre davantage sur la façon dont ces astres se forment dans un "environnement cosmique extrême"

"Les étoiles massives sont des usines qui produisent des éléments lourds dans leur noyau nucléaire. Mieux les comprendre, c'est comme apprendre l'histoire originelle d'une grande partie de l'univers", souligne Samuel Crowe, chercheur principal de l'équipe d'observation, dans des propos relayés par Sky News.

D'après lui, "l'image de Webb est époustouflante, et les données scientifiques que nous en tirerons seront encore meilleures". L'expert ajoute qu'"il n'y a jamais eu de données infrarouges sur cette région [de l'univers] avec ces niveaux de résolution et de sensibilité que nous obtenons avec Webb".

Le télescope spatial, d'une valeur de 10 milliards de dollars, est le successeur de Hubble. À la différence de ce dernier, qui observe l'Univers essentiellement dans le spectre visible, James Webb fonctionne, lui, dans l'infrarouge. 

Cela lui permet de détecter des lueurs bien plus faibles, et donc de voir bien plus loin. Cette longueur d'onde étant imperceptible aux yeux humains, les clichés sont ensuite "traduits" dans des couleurs visibles.


M.M

Tout
TF1 Info