Mission Peregrine : en route vers la Lune, l'alunisseur américain subit "une perte critique" de carburant

par M.T avec AFP
Publié le 8 janvier 2024 à 17h11, mis à jour le 8 janvier 2024 à 23h23

Source : TF1 Info

Peregrine, première mission américaine vers la surface lunaire depuis 1972, a décollé ce lundi 8 janvier.
Selon l'entreprise privée Astrobotic Technology, elle a rencontré des problèmes techniques en milieu d'après-midi.
La compagnie précise que l'engin subit "une perte critique" de carburant.

Une "anomalie" est survenue en plein vol sur l'alunisseur privé américain ayant décollé plus tôt lundi 8 janvier, a annoncé l'entreprise Astrobotic. "Malheureusement, une anomalie est survenue, qui a empêché Astrobotic d'accomplir une orientation stable faisant face au Soleil", a déclaré la start-up à l'origine de l'alunisseur. Ultérieurement, la compagnie a ajouté sur le réseau social X que "malheureusement, il semble que la panne au sein du système de propulsion" cause "une perte critique" de carburant. "Nous sommes actuellement en train d'évaluer quels profils de mission alternatifs seraient possibles à l'heure actuelle."

L'alunisseur Peregrine, premier appareil américain devant tenter de se poser sur la Lune depuis plus de 50 ans, comporte des panneaux solaires qui doivent être pointés vers le Soleil "afin de permettre une production électrique maximum", selon les documents fournis par la compagnie. L'électricité générée est utilisée pour "charger les batteries et maintenir les opérations de l'atterrisseur et de la cargaison", précise ces documents. 

L'alunisseur Peregrine a décollé avant l'aube ce lundi depuis la Floride, à bord d'une nouvelle fusée du groupe ULA. L'appareil a été mis sous tension peu après sa séparation avec la fusée, et la communication a ensuite pu être établie avec succès. "Après l'activation du système de propulsion, Peregrine est entré dans un état de fonctionnement pleinement opérationnel", expliquait Astrobotic, précisant que le problème est survenu par la suite. 

Lancée en 2018, cette initiative vise à permettre la Nasa d'amener des charges utiles sur la Lune, sans avoir à construire tous les engins spatiaux. Peregrine a ainsi embarqué cinq instruments scientifiques pour le compte de l'agence spatiale américaine, détaille le site Space.com. "Les équipes répondent en temps réel au fur et à mesure que la situation se développe, et fourniront d'autres informations à mesure que les données sont obtenues et analysées", ajoute l'entreprise. 


M.T avec AFP

Tout
TF1 Info