Neuralink, la start-up d'Elon Musk, prévoit de doter des êtres humains d'implants neuronaux.
Le milliardaire s'est étendu sur l'avancée du projet, alors qu'il était à Paris, ce vendredi 16 juin.
Selon lui, un premier test sur l'homme pourrait être réalisé dès cette année.

Un projet en cours. Présent à Paris pour Vivatech, un événement consacré à l'innovation technologique, Elon Musk s'est prononcé sur le développement par sa start-up Neuralink d'implants neuronaux pour l'être humain. Interrogé par un enfant et son père à la fin d'une séance de questions-réponses devant 3600 personnes au Dôme de Paris, le milliardaire a estimé qu'un premier humain pourrait être doté d'implants cérébraux dès "cette année".

"Cela sera un processus assez lent"

"Nous espérons que, plus tard cette année, nous ferons notre première implantation d'une puce chez l'humain, pour quelqu'un qui a une forme de tétraplégie", a détaillé le milliardaire. "Je veux rassurer tous ceux qui peuvent être effrayés par Neuralink. Cela sera un processus assez lent", a-t-il ajouté.

Cette annonce est faite alors que Neuralink, start-up créée par Elon Musk, a reçu fin mai l'accord des autorités sanitaires américaines pour tester ses implants cérébraux sur des humains. En logeant des puces dans les cerveaux humains, l'objectif du multimilliardaire est de faire communiquer directement cerveau et ordinateurs.

Le but à moyen terme est d'aider des personnes paralysées, atteintes de lésions de la moelle épinière ou souffrant de maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson. À long terme, l'objectif serait de créer une relation symbiotique entre l'homme et l'intelligence artificielle, ce qui pourrait brouiller les frontières entre la pensée humaine et l'informatique.


A. Lo.

Tout
TF1 Info