Le Japon à la conquête de la Lune : comment suivre en direct la tentative d'alunissage du "Moon Sniper"

Publié le 18 janvier 2024 à 18h52, mis à jour le 19 janvier 2024 à 8h58

Source : TF1 Info

Une mission japonaise va tenter de faire atterrir un engin spatial sur la Lune ce vendredi.
En cas de succès, le Japon deviendrait le cinquième pays à réaliser cet exploit.

Le Japon retient son souffle, moins de vingt-quatre heures avant la tentative d’alunissage historique de son vaisseau spatial Moon Sniper. Parti de la Terre en septembre dernier, le petit alunisseur de l’Agence japonaise d'exploration aérospatiale (Jaxa) doit entamer sa descente vers la surface lunaire ce vendredi 19 janvier. La tentative d’alunissage sera retransmise en direct sur la chaîne YouTube de l’agence spatiale nipponne à partir 16h sur les horloges françaises (minuit samedi au Japon). Le vaisseau spatial japonais devrait, si tout se passe comme prévu, se poser sur le sol lunaire une petite vingtaine de minutes plus tard. 

La particularité de l'atterrisseur Moon Sniper ? Il est capable de se poser avec un haut degré de précision, dans un rayon de 100 mètres par rapport à sa cible. En l’occurrence, pour la mission en cours, l'Agence japonaise d'exploration aérospatiale a ciblé un petit cratère de moins de 300 mètres de diamètre appelé Shioli ("marque-pages" en japonais). Le Smart Lander for Investigating Moon (SLIM), son nom officiel, n’embarque pas d’équipage, mais une flopée d’instruments scientifiques. 

Une fois sur place, la sonde robotisée procédera au sol à des analyses de roches, dans le but d'aider les scientifiques à mieux comprendre comment s'est formée la Lune, mais aussi la Terre. Le vaisseau spatial japonais emporte également à bord une drôle de sonde sphérique à peine plus grande qu'une balle de tennis. Développée par l'agence spatiale nipponne, en partenariat avec le géant japonais du jouet Takara Tomy, elle est capable de modifier sa forme pour se déplacer sur le sol lunaire. 

En cas de succès, le Japon ferait son entrée dans le "gotha lunaire". Jusqu’à présent, seuls l’Union Soviétique, les États-Unis, la Chine et l’Inde ont réussi l’exploit de poser un engin robotisé sur la Lune. Les deux premières tentatives d'alunissage du Japon ont, elles, mal tourné. En 2022, une mini-sonde de la Jaxa, Omotenashi ("hospitalité" en japonais), qui était embarquée à bord de la mission américaine Artémis 1, a connu une défaillance fatale de ses batteries peu après son éjection dans l'espace. Et en avril 2023, un alunisseur de la startup japonaise ispace s'est écrasé à la surface de la Lune.


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info