Après une première annulation lundi, le décollage de la fusée, Artémis 1, a été de nouveau annulé.
Le décollage, initialement prévu samedi à partir de 20h17, n'a pas pu être effectué à cause, entre autre, d'une fuite de carburant.
La Nasa ne retentera pas de lancer sa nouvelle méga-fusée vers la Lune dans les jours qui viennent,

Le programme Artemis 1 va-t-il enfin pouvoir démarrer ? Après un premier report lundi, le lancement de la nouvelle méga-fusée de la Nasa vers la Lune a été de nouveau contrecarré ce samedi 3 septembre suite à un problème de fuite de carburant au moment des opérations de remplissage des réservoirs de la fusée.

"Nous partirons quand nous serons prêts", a affirmé l'administrateur de la Nasa, Bill Nelson, lors d'une prise de parole suite à l'annulation du vol, minimisant le retard pris par le programme : "Cela fait partie de nos programmes spatiaux, être prêts aux annulations." 

Dans un tweet, l'astronaute Thomas Pesquet a abondé dans le même sens : "11 navettes spatiales ont dû quitter le pas de tir pour retourner au hangar, et deux d’entre elles l’ont fait deux fois de suite… Artemis, pour une première mission, n’a rien d’une exception."

Le décollage de la fusée de la Nasa vers la Lune de nouveau reporté : explicationsSource : TF1 Info

Un lancement "maintenant" ou pour "mi-octobre"

Malgré cette annulation, le décollage de la fusée demeure l'objectif de la Nasa. La question reste de savoir quand. Interrogé sur une potentielle nouvelle fenêtre de lancement - la troisième pour cette mission vers la Lune -, Bill Nelson avait expliqué que, si au cours de la réunion organisée dans la foulée du report, la fusée était autorisée à rester sur le pas de tir, alors le lancement pourrait être possible lundi ou mardi. La Nasa a indiqué, vendredi soir, qu'elle ne retentera pas de lancer sa nouvelle méga-fusée vers la Lune dans les jours qui viennent. De plus, si la navette venait à devoir regagner le bâtiment d'assemblage, une manœuvre qui s'effectue en trois jours et demi au minimum, cela ne pourrait pas être possible avant mi-octobre. 

Toutefois, Mike Sarafin,  chargé de la mission Artémis 1, a estimé qu'il était encore "trop tôt" pour exclure définitivement la fin septembre, et a promis un point d'étape la semaine prochaine. Les prochaines périodes possibles pour un lancement vont du 19 septembre au 4 octobre, puis du 17 au 31 octobre.

Suivant la position de la Lune et de la Terre, une nouvelle fenêtre de lancement s'ouvrirait effectivement à partir de début octobre. Cependant, le lancement de la méga-fusée de la Nasa ne pourra probablement ne pas se faire avant le milieu du mois. En effet, un vol transportant deux astronautes de la Nasa, une de la Jaxa (agence japonaise d'exploration aérospatiale) et une cosmonaute russe pour la Station spatiale internationale est déjà programmé à partir du 29 septembre depuis le centre spatial Kennedy, en Floride, soit le même point de décollage de la fusée. Ce lancement international devrait être prioritaire sur le vol Artemis, selon Bill Nelson.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info