Mort de Yves Coppens, le paléontologue français qui a découvert Lucy

M.G avec AFP
Publié le 22 juin 2022 à 17h47, mis à jour le 22 juin 2022 à 23h52
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Yves Coppens est décédé mercredi, a annoncé son éditrice Odile Jacob.
Le paléontologue français, qui a notamment découvert le fossile de la célèbre australopithèque Lucy, était âgé de 87 ans.

L'une des figures de l'archéologie s'est éteinte. Le paléontologue français Yves Coppens est décédé ce mercredi, des suites d'une longue maladie. "Yves Coppens nous a quittés ce matin. Ma tristesse est immense", a annoncé son éditrice, Odile Jacob. "Je perds l'ami qui m'a confié toute son œuvre. La France perd un de ses grands hommes", a-t-elle ajouté, saluant "un très grand savant". Le chercheur était connu pour ses découvertes de plusieurs fossiles d'hominidés. 

En 1974, il a notamment mis au jour, dans la dépression de l'Afar en Éthiopie, le fossile le plus complet jamais trouvé, un australopithèque âgé de 3,2 millions d'années, surnommé "Lucy". Du fait de sa bipédie, les scientifiques ont longtemps cru que ce groupement inédit de 52 fragments d'ossements était notre ancêtre directe. Mais Yves Coppens, et plusieurs autres de ses collègues, ont ensuite estimé qu'il s'agissait plutôt d'une très ancienne cousine de l'Homme.

Un mordu d'archéologie

Né le 9 août 1934 à Vannes (Morbihan), Yves Coppens s'est passionné tout jeune pour les fouilles. "Dès l'âge de sept ou huit ans, j'ai eu envie de devenir archéologue", racontait-il fin 2016 à l'AFP. "Toutes mes vacances étaient occupées par des fouilles", ajoutait-il. Comme un symbole, le jour de ses 20 ans, sa famille a été forcée de se déplacer jusqu'au chantier de fouilles pour y fêter son anniversaire, car il refusait de rentrer. 

Paléontologue de renommée mondiale, professeur émérite au Collège de France, directeur du musée de l'Homme et membre de l’Académie des sciences, il a entamé sa carrière en 1956, intégrant le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à l'âge de seulement 22 ans. Rapidement, il est parti en exploration aux quatre coins du monde, découvrant au total six hominidés, dont il est cosignataire.

Une trace indélébile

Il n'a eu de cesse de raconter l'épopée humaine, avec un "talent d'écrivain de conteur, d'essayiste", se souvient Odile Jacob.  Au terme de sa carrière, débutée en 1956, l'ancienneté de la lignée humaine est ainsi passée de 2 à 7 millions d'années, rappelle l'encyclopédie Universalis. C'est également à lui que l'on doit cette célèbre citation : "l'Homme est africain, descendant d'un singe africain".

Enfin, plus récemment, le scientifique a aussi démontré comment l'acquis a, peu à peu, pris le dessus sur l'inné et pourquoi, depuis 100.000 ans, l'évolution de l'Homme s'est ralentie puis arrêtée.


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info