Thomas Pesquet dans l'espace

Paris vu depuis l'espace : le sublime cliché de Thomas Pesquet

La rédaction de LCI
Publié le 28 avril 2021 à 14h21, mis à jour le 28 avril 2021 à 14h33
Le cliché de Paris que Thomas Pesquet a publié sur Twitter au 4e jour de sa mission à bord de l'ISS, le 28 avril 2021.

Le cliché de Paris que Thomas Pesquet a publié sur Twitter au 4e jour de sa mission à bord de l'ISS, le 28 avril 2021.

Source : Thomas Pesquet - @Thom_astro

CARTE POSTALE - Après avoir ouvert le bal mardi en publiant sur les réseaux sociaux une photo de sa Normandie natale vue depuis la station spatiale internationale, Thomas Pesquet nous a offert ce mercredi un remarquable cliché de la capitale.

Du haut de l'ISS, Thomas Pesquet s'est de nouveau donné pour mission de nous faire rêver. Quatre ans après nous avoir envoyé des milliers de clichés de la planète Bleue, prises lors de sa mission baptisée Proxima, l'astronaute français a ressorti son appareil photo. Il a publié ce mercredi matin, quatre jours après son arrivée à la station spatiale internationale, un superbe cliché de la capitale. "J'ai eu droit à un passage à la verticale de Paris, par un temps parfait... je ne pouvais pas rater ça !" a-t-il écrit sur Twitter, où il a publié la photo.

La veille, il avait déjà diffusé sur le réseau social une image du nord de sa Normandie natale "sous le soleil comme toujours", prévenant : "Elle ouvre le bal des photos depuis l’orbite".

Une centaine d'expérimentations scientifiques programmées pour cette mission Alpha

Si Thomas Pesquet semble apprécier son séjour à bord de l'ISS et la vue imprenable depuis ses hublots, il n'a cependant que peu de temps pour en profiter. En compagnie de trois autres astronautes, les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur et le Japonais Akihiko Hoshide, avec qui il est arrivé samedi, il doit mener en six mois une centaine d'expérimentations scientifiques, dont une sur les blobs, ces organismes unicellulaires uniques au monde notamment capables de se déplacer et de se nourrir sans bouche ni cerveau. Les scientifiques espèrent que ces recherches pourront aider les agences spatiales à se préparer aux missions qui exposeront les équipes aux difficultés de l'espace pour de longues périodes, et même à aider à combattre les maladies du cerveau sur Terre.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info