Des restes du dinosaure "Gonkoken nanoi", au bec de canard caractéristique, ont été trouvés en Patagonie chilienne, en Amérique du Sud.
C'est la première fois que cette espèce de dinosaure herbivore est découverte dans la région.
Elle aurait vécu il y a 72 millions d'années dans l'extrême sud du Chili.

Grosse découverte en Amérique du Sud. Des restes de "Gonkoken nanoi", une espèce de dinosaure herbivore, ont été découverts en Patagonie chilienne, épicentre d'importantes découvertes paléontologiques ces dernières années, ont annoncé des chercheurs. Cette espèce n'avait encore jamais été répertoriée dans la région.

Quatre mètres de long, un poids d'une tonne

Mesurant jusqu'à quatre mètres de long, pesant une tonne et doté d'un bec de canard, elle aurait vécu il y a 72 millions d'années dans l'extrême sud du Chili. "Il s'agissait de dinosaures à l'allure élancée, qui pouvaient facilement adopter une posture bipède et quadrupède pour atteindre la végétation en hauteur et au niveau du sol", explique Alexander Vargas, directeur du réseau paléontologique de l'université du Chili et l'un des auteurs de l'étude publiée vendredi 16 juin par la revue Science Advances et présentée à Santiago.

La découverte à partir de 2013 de ces restes révèle que la Patagonie chilienne a servi de refuge à des espèces très anciennes d'hadrosaures, ces dinosaures à bec de canard communs en Amérique du Nord, en Asie et en Europe au Crétacé. Leur présence dans ces terres australes aussi éloignées a surpris les scientifiques qui devront "comprendre comment leurs ancêtres sont arrivés là", poursuit Alexander Vargas.

Le "Gonkoken nanoi" est la cinquième espèce de dinosaure découverte au Chili après le "Chilesaurus diegosuarezi", l'"Atacamatitan chilensis", l'"Arackar licanantay" et le "Stegouros elengassen", trouvés dans la même région. Le nom Gonkoken provient de la langue Tehuelche, premiers habitants de la région jusqu'à la fin du XIXe siècle, et signifie "semblable à un canard sauvage ou à un cygne".


A. Lo.

Tout
TF1 Info