Thomas Pesquet dans l'espace

Le départ de Thomas Pesquet vers la Station spatiale internationale retardé à vendredi à cause de la météo

Maxence GEVIN
Publié le 21 avril 2021 à 16h24, mis à jour le 22 avril 2021 à 16h44
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

ESPACE - La Nasa a annoncé mercredi le report de son vol habité avec Space X vers la Station spatiale internationale en raison d'une météo défavorable. Initialement prévu jeudi, le décollage de Thomas Pesquet attendra donc un jour supplémentaire.

La météo s'en mêle. Les conditions climatiques défavorables ont conduit la Nasa et Space X à reporter le décollage du vol habité vers la Station spatiale internationale (ISS), initialement prévu jeudi (6h11, 10H11 GMT). "Même si les conditions autour du site de lancement devaient être favorables pour le décollage, les équipes doivent également prendre en compte les conditions le long de la trajectoire de vol", a précisé la Nasa dans un communiqué. 

Le Français Thomas Pesquet et les trois autres astronautes qui l'accompagnent quitteront finalement le Centre spatial Kennedy (Floride) vendredi à 05H49 (09H49 GMT). L'agence spatiale américaine "prévoit une probabilité de 90% de conditions météorologiques favorables" pour le décollage et une météo qui devrait "s'améliorer" le long de la trajectoire de vol. Le vent reste "la principale préoccupation météorologique" concernant le décollage.

Quatre astronautes

La mission, baptisée Crew-2, comprend quatre astronautes : le Français Thomas Pesquet, les Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, ainsi que le Japonais Akihiko Hoshide. Tous ont déjà été dans l'espace et seront chargés de mener de nombreuses expériences scientifiques, comme l'examen des effets de l'apesanteur sur les organoïdes cérébraux (de mini-cerveaux créés en laboratoire). 

La mise à niveau du système d'alimentation solaire de la station via l'installation de nouveaux panneaux compacts constitue le second grand axe de cette mission, la deuxième de SpaceX et de la Nasa vers la Station spatiale internationale. 

Lire aussi

Après de longues années de monopole russe sur les envols vers l'ISS, Space X a redonné aux États-Unis la capacité d'accomplir cet exploit après la réussite de son premier vol test habité en mai 2020.


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info