L'info passée au crible

Thomas Pesquet envoie-t-il lui-même ses messages Twitter depuis l'espace ?

Thomas Deszpot
Publié le 1 mai 2021 à 18h33
JT Perso

Source : TF1 Info

HYPERCONNECTÉ- L'astronaute français fait rêver des millions de personnes grâce à aux clichés publiés sur ses réseaux sociaux. S'il est bien à l'origine des messages postés, ce n'est pas directement lui qui les envoie.

Difficile de rêver d'un meilleur panorama pour observer la beauté de la Terre sous toutes ses coutures. Depuis la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet admire au quotidien notre planète, au rythme des circonvolutions de l'ISS. Son compte Twitter, aujourd'hui suivi par plus d'un million d'internautes, lui permet de nous faire vivre par procuration ce long voyage en apesanteur. Il y poste, comme lors de son premier voyage spatial, de multiples photographies, réalisées depuis la station et qui nous montrent une Terre comme nous la voyons rarement.

Entre deux tweets, Thomas Pesquet peut-il naviguer sur Internet et jouer en ligne à Candy Crush ? Dans l'espace, il n'y a pas d'antenne relais, et donc en théorie aucune chance de pouvoir bénéficier d'une connexion Internet traditionnelle. Si l'astronaute est bien à l'origine des différents messages postés sous son nom, c'est en réalité une équipe au sol de l'Agence spatiale européenne (ESA) qui se charge de cliquer sur le bouton "envoi". 

Le fruit d'une discussion

Dispose-t-on d'un accès Internet depuis l'ISS ? Curieusement... Oui ! Et ce, depuis 2010, grâce à un système complexe qui utilise notamment des satellites et des relais au sol, par lesquels transitent les informations. Une petite prouesse technique derrière laquelle se cache la Nasa, et qui permet à Thomas Pesquet et ses comparses de "surfer" depuis l'espace. Impressionnant, surtout lorsque l'on garde en mémoire le fait que la station se déplace dans l'orbite terrestre à une vitesse éclair de 28.000km/h.

Cela signifie-t-il que l'astronaute français poste lui-même ses tweets ? Pas tout à fait. Ce qu'a récemment expliqué l'ESA à Libération : "Il nous envoie textes et images, on les met en forme, on traduit si nécessaire, on lui renvoie pour qu’il valide puis on se charge de le mettre en ligne sur ses réseaux, depuis la Terre". Les échanges entre l'équipe de l'agence en charge de la communication et Thomas Pesquet s'effectuent pas le biais d'e-mails. Ces derniers permettent d'échanger des idées, de valider les messages retenus, ainsi que de proposer diverses suggestions.

Lire aussi

Du côté de l'ESA, on assure que rien n'est posté sans l'aval de l'astronaute, et que cette organisation vise surtout à économiser du temps. En effet, il est précieux dans l'espace et se voit en priorité consacré à des travaux scientifiques. Si la communication au grand public est essentielle pour sensibiliser sur les enjeux des missions, elle ne doit pas devenir chronophage. Entre la relecture des messages, leur programmation dans le temps, et le fait de devoir composer avec les différents temps de chargement et d'envoi, il est souhaitable pour Thomas Pesquet de disposer d'un soutien sur Terre. 

Sur leur temps libre, les astronautes peuvent disposer d'un accès personnel à Internet, qui a le mérite de fonctionner à défaut d'être très rapide. De quoi s'occuper durant les rares moments de temps libre dans l'espace. Les systèmes de communication progressent toutefois d'année en année, la Nasa ou l'ESA cherchant à perfectionner les dispositifs techniques déjà en place. L'enjeu n'est bien sûr pas de pouvoir regarder des vidéos de chat en 4K depuis l'espace, mais plutôt d'assurer la rapidité et la fiabilité des connexions, servant entre autres à recueillir sur Terre les informations et données transmises par l'ISS dans le cadre des différents programmes de recherche. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr


Thomas Deszpot

Tout
TF1 Info