Tuée par une guêpe, la doyenne présumée des araignées meurt à l'âge record de 43 ans

Edwy Malonga
Publié le 2 mai 2018 à 10h21
Tuée par une guêpe, la doyenne présumée des araignées meurt à l'âge record de 43 ans

Source : AFP PHOTO / LEANDA MASON / CURTIN UNIVERSITY

RIP - Des scientifiques rapportent que la plus vieille araignée connue au monde est morte en Australie. Cette dernière qui a grandement contribué à la connaissance des arachnides aurait succombé des suites d'une piqûre de guêpe.

Elle aurait disparu non pas à cause de son grand âge mais d'une attaque qui lui a été fatale.  La plus vieille araignée connue au monde est morte en Australie après 43 années de vie, ont ainsi annoncé des chercheurs australiens le 19 avril dernier dans le Pacific Conversation Biology Journal. Elle a été victime d'une piqûre de guêpe ont-ils précisé à l'AFP.

"Nous sommes vraiment malheureux, nous espérions qu'elle vivrait au moins jusqu'à 50 ans", a confié auTelegraph Leanda Manson, professeur à l'université Curtin de Perth en Australie et ancienne étudiante du professeur Barbara York Main, désormais âgée de 88 ans et qui a été la première à observer celle qui était surnommée "Numéro 16".

Vous avez peur des araignées ? Il est possible de se soignerSource : JT 13h WE
JT Perso

"A notre connaissance, c’est le spécimen d’araignée le plus ancien à avoir été suivi et sa longue existence nous a permis d’en savoir davantage sur le comportement des araignées fouisseuses [Ndlr, qui maîtrisent parfaitement la technique de l'embuscade]. Elles creusent un terrier refermé par une sorte de trappe et des fils de soie tendus à l'extérieur les préviennent quand une proie passe à proximité] et la dynamique des populations", a ainsi déclaré Leanda Mason.

"Numéro 15" était étudiée dans son milieu naturel. Son observation a notamment permis de mieux comprendre les menaces humaines qui pèsent sur l’espèce, dont le réchauffement climatique et la déforestation.

Lire aussi

Les araignées fouisseuses vivent généralement entre 5 et 20 ans. Elles ne constituent pas une menace majeure pour l’homme mais leur morsure peut toutefois être très douloureuse. Cette arachnide a donc largement dépassé le précédent record qui était détenu par une tarentule mexicaine de 28 ans, toujours selon l’étude publiée par les scientifiques australiens.


Edwy Malonga

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info