EXPLORE : plongée dans les mystères de l'espace

VIDÉO - Embouteillage dans l’espace : les satellites éclipsent la vue des astronomes

Laetitia A.D. | Reportage C. Chapel, D. Bordier, O. Cresta
Publié le 13 avril 2022 à 10h34
JT Perso

Source : JT 13h WE

Dans l'espace, des milliers de satellites actuellement en orbite commencent à gâcher la vue des astronomes.
Le 20H de TF1 est allé à la rencontre de ses particuliers et scientifiques pour qui les satellites sont devenus une vraie contrainte.

Les observations astronomiques depuis la Terre sont en péril. La raison ? Les satellites. Devenus trop nombreux dans l’espace, ils empêchent, particulier comme scientifique, d’observer avec précision la voute céleste.

C’est le cas de Yannick Le Garrec qui a aménagé un petit observatoire personnel au fond de son jardin. Ce passionné d'astronomie a même déjà vu et photographié des envois de satellites dans l’espace. Ces lancements de satellites font "qu’on a des traits lumineux assez longs sur les photos. Pour l’astronomie, on a besoin de ciel pur, sans lune", raconte-t-il. "Il n’y en a pas beaucoup dans l’année ! Et en plus quand c’est gâché avec des satellites comme ça, c’est compliqué "

De plus en plus de satellites envoyés dans l'espace

De 1957 à 2019, on envoyait en moyenne 150 satellites par an dans l'espace. Depuis 2019, on en envoie 1 500 par an, soit dix fois plus. Résultat : il y a embouteillage en orbite et cela commence à poser des problèmes financiers aux astronomes. Nicolas Biver, astrophysicien et chercheur au CNRS, l'explique dans la vidéo en tête de cet article : "Quand on perd une image par semaine, ce n’est pas grave. Mais si on perd une image sur deux, ça veut dire que la moitié de l’investissement fait dans le télescope est perdu".

Et cela ne va pas s'arranger, car dans les cinq ans qui viennent, ce seront des dizaines de milliers de satellites envoyés dans l'espace. Ils s'ajouteront aux milliers de satellites inertes, trop vieux, en panne, ou à court de carburants, toujours en orbite autour de la Terre. 

Lire aussi

En février 2020, l'Union astronomique internationale a même alerté l'ONU. Pour l'organisation, la pollution lumineuse provoquée par les satellites va "gravement affecter" les observations astronomiques scientifiques de demain.

Pour les scientifiques, il devient donc urgent de nettoyer l'orbite céleste. "Il faut bien gérer la fin de vie des satellites. Le problème va perdurer si on continue d'utiliser l’espace comme on le fait jusqu’à aujourd’hui : j’utilise le satellite et je le 'jette'. Il reste en orbite et devient juste un débris", indique Luisa Innocenti, chef du programme Clean Space de l'Agence spatial européenne.

Ces débris devraient donc redescendre vers l'atmosphère pour y être détruits en brûlant. Mais pour cela, un organisme tel un  "gendarme de l'espace" devrait être créé pour faire respecter les procédures et éviter de polluer l'espace, comme nous avons déjà pollué la Terre.


Laetitia A.D. | Reportage C. Chapel, D. Bordier, O. Cresta

Tout
TF1 Info