DOCUMENT TF1 - Arabie saoudite : l'incroyable découverte d'un tombeau millénaire devant nos caméras

par M.L | Reportage TF1 Sylvie Pinatel, Stefan Iorgulescu
Publié le 17 juin 2023 à 19h39, mis à jour le 18 juin 2023 à 18h39

Source : TF1 Info

L'Arabie Saoudite commence tout juste à révéler ses merveilles antiques.
En suivant des archéologues français participant à des fouilles, une équipe de TF1 assisté à une découverte époustouflante : un squelette millénaire, intact malgré le passage du temps.
Un reportage exceptionnel du JT de 20H à revoir dans la vidéo en tête de cet article.

Il y a à peine quatre ans, l'Arabie Saoudite ouvrait au public les portes d'Al-Ula. Le monde découvre seulement aujourd'hui cette oasis verdoyante et tout autour, des vestiges d'une civilisation arabe pré-islamique. Sur ce chantier archéologique, l'un des plus grands du monde, une centaine de Français prennent part aux recherches, pour mettre au jour un musée à ciel ouvert. À leurs côtés, le 20H de TF1 a remonté le temps, sur l'ancienne route des caravanes, et découvert Hégra, une cité antique à une vingtaine de kilomètres plus au nord, héritée de la civilisation nabatéenne et classée au patrimoine mondial de l'humanité. 

Au premier siècle avant Jésus-Christ, ce peuple est descendu du nord, de leur ville jordanienne de Petra, pour fonder cette cité, qui fut l'ancienne capitale de l'Arabie. Un site au passé encore largement mystérieux, avec ses monuments majestueux gravés dans des roches ocre. Un peu plus au sud, à Dadan, l'équipe du JT a eu l'incroyable chance de voir l'histoire s'écrire sous ses yeux, en assistant à la découverte de la première tombe inviolée sur ce site, permettant la mise au jour d'un squelette millénaire. Un spectacle inespéré pour l'équipe d'archéologues, qui constatait que la plupart des sépultures du site avaient été pillées au fil des siècles.

Dans ce document exceptionnel, on suit cette trouvaille étape par étape, aux côtés des chercheurs. En retirant avec une infinie précaution des sédiments accumulés sous ces dalles, ils aperçoivent d'abord un morceau d'os, pas plus grand qu'une pièce de monnaie. "C'est une très bonne nouvelle, cela signifie que l'on a au moins une partie de la sépulture qui est encore en place et qui n'a pas été perturbée ou pillée. Ce serait la première sépulture dans le secteur que l'on fouille à être intacte, donc on est très content", se réjouit alors l'archéologue-anthropologue Chloé Girardi.

La suite des recherches vient confirmer ses espoirs : l'équipe finit par dégager un squelette entier, au crâne et aux os bien dessinés, au terme de six jours de fouilles minutieuses au total. "On voit ses incisives, complètement éclatées, puis les molaires derrière", décrit l'archéologue. "C'est trop bien", lâche-t-elle, tout sourire. La dépouille de cet homme, enterré sur le site il y a environ 3000 ans, sera récupérée et envoyée en France pour tenter de le dater plus précisément. Al-Ula et sa vallée plusieurs fois millénaire n'ont pas fini de révéler tous leurs souvenirs.


M.L | Reportage TF1 Sylvie Pinatel, Stefan Iorgulescu

Tout
TF1 Info