Facebook prévoit de créer 10.000 emplois en Europe pour construire le "métavers"

Publié le 18 octobre 2021 à 10h00
JT Perso

Source : TF1 Info

RÉALITÉ VIRTUELLE - Le réseau social prévoit d’embaucher 10.000 personnes d’ici à cinq ans dans l’Union européenne pour travailler sur le "métavers", un concept de monde parallèle numérique sur lequel travaille Mark Zuckerberg, patron de Facebook.

En cinq ans, ce seront 10.000 emplois que Facebook prévoit de créer sur le continent européen, a annoncé le groupe ce lundi 18 octobre. Des créations de postes pour une mission précise : celle de travailler au développement du "métavers", cet univers numérique parallèle où tout reste à définir et considéré comme le cheval de bataille de Mark Zuckerberg.

"Cet investissement est un vote de confiance dans la force de l'industrie technologique européenne et le potentiel des talents technologiques européens", ont indiqué dans un article de blog le Britannique Nick Clegg et l'Espagnol Javier Olivan, deux des plus hauts responsables du groupe qui compte aujourd'hui plus de 63.000 salariés. Si "le besoin d'ingénieurs hautement spécialisés est l'une des priorités les plus urgentes de Facebook", soulignent les responsables, des détails relatifs à ces futurs emplois n'ont pas été communiqués.

Le "métavers", objectif de Facebook

La construction du "métavers" est l'un des objectifs que poursuit Facebook. Contraction de "méta-univers", il s'apparenterait à un univers parallèle sur Internet et permettrait de s'adonner à des activités de la vie quotidienne uniquement en ligne. Il rendrait par exemple possible de danser en boite de nuit avec des personnes situées à l'autre bout de la planète ou bien d'acheter et de vendre des biens numériques. 

Lire aussi

Pour le fondateur de Facebook, "la qualité essentielle du métavers sera la présence - le sentiment de vraiment être là avec les gens". Nick Clegg et Javier Olivan, eux, ont considéré que la "caractéristique principale" du "métavers" serait "son ouverture et son opérabilité" et que "pour lui donner vie, la collaboration et la coopération seront nécessaires entre les entreprises, les développeurs, les créateurs et les décideurs politiques". Et le groupe n'est pas le seul à parier sur ce monde virtuel. C'est aussi le cas de Epic Games, l'entreprise derrière Fortnite, qui a indiqué qu'une partie du milliard de dollars levés cette année auprès d'investisseurs institutionnels serait consacrée au "métavers". 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info