Vous le pensiez bête ? Le T-Rex était malin comme un singe

Publié le 12 janvier 2023 à 14h35

Source : JT 20h Semaine

Le Tyrannosaurus-rex n'était pas juste bête et méchant, comme on le pensait jusqu'ici.
Selon de nouvelles recherches, son cerveau contenait jusqu'à trois milliards de neurones.
Il aurait pu être en mesure d'utiliser des outils mais aussi de transmettre des connaissances.

Contrairement à l'idée reçue, le tyrannosaurus-rex n'était pas seulement une brute épaisse. Selon de nouvelles recherches, le cerveau de ce grand prédateur sanguinaire contenait jusqu'à trois milliards de neurones, soit autant qu'un primate moderne. "Longtemps considéré comme grand et stupide, le T-Rex pourrait devoir son perchoir de roi du Crétacé à son cerveau autant qu'à ses mâchoires et ses dents géantes", peut-on lire dans un article du Washington Post, qui relaie ces travaux scientifiques. 

Pour l'auteure de l'étude, la biologiste et neuroscientifique américaine Suzana Herculano-Houzel, de telles capacités cognitives aurait permis au T-Rex de résoudre des problèmes et même de former des cultures. Ce qui pourrait faire des théropodes les "primates de leur temps", écrit la scientifique, dont l'étude a été publiée la semaine dernière dans la très sérieuse revue The Journal of Comparative Neurology. À l'entendre, le T-Rex aurait même pu être en mesure d'utiliser des outils mais aussi de transmettre des connaissances de génération en génération. 

Le T-Rex n'était pas juste une bête sanguinaire

Les tissus mous qui constituaient la matière grise des restes de dinosaures retrouvés ont pourri il y a des lustres. Pour arriver à cette découverte, la chercheuse s'est donc penchée sur les parties osseuses du cerveau de l'animal et les a comparées aux squelettes de ses cousins vivants : les oiseaux. À partir de là, elle en a déduit que le cerveau du T-Rex comptait autant de neurones que le cerveau d'un babouin. De précédents travaux avaient montré que l'Alioramus, un autre dinosaure sanguinaire qui appartient à la famille des théropodes, en possédait quant à lui plus d'un milliard, soit autant qu'un singe capucin.

Ces nouvelles recherches s'ajoutent à un nombre croissant de preuves suggérant que le Tyrannosaurus-rex n'était pas juste une bête sanguinaire mais un animal social. Une récente étude soutient notamment qu'il se déplaçait en meute comme les loups. Des restes d'autres théropodes mâles ont également été retrouvés en train de couver des œufs, un comportement social observé chez les oiseaux modernes. Les paléontologues soupçonnent d'ailleurs les tyrannosaures d'avoir eu des plumes. 


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info