14 Juillet : le défilé et l'interview du Président de la République

14-Juillet : qu'est-ce que le drone Reaper, présenté au défilé pour la première fois ?

LC.
Publié le 14 juillet 2022 à 9h45, mis à jour le 14 juillet 2022 à 11h05
JT Perso

Source : TF1 Info

Utilisé notamment par l'armée française dans le Sahel, le drone Reaper défilera pour la première fois ce jeudi 14 juillet.
Il clôturera le défilé aérien.
Le bolide peut voler jusqu'à 15.000 m d'altitude.

Lors du traditionnel défilé du 14 juillet, le public aura, cette année encore, les yeux tournés vers le ciel. Et ce jeudi, aux côtés des Rafale ou des Mirage, un avion sans pilote fera son apparition pour la toute première fois. Il s'agit du drone américain MQ-9 Reaper, appelé aussi la "faucheuse" en français. Piloté à distance depuis la base aérienne 709 de Cognac par l’escadron de drones 1/33 "Belfort", l'appareil clôturera la première partie du défilé aérien.

Traquer les terroristes

Avec quasiment 20 m d'envergure et une longueur de 11 m, cet aéronef de 4,5 tonnes, dit drone Male (Moyenne Altitude, Longue Endurance), est devenu un atout majeur dans la surveillance des djihadistes au Sahel, où les conditions climatiques sont difficiles. Sa vitesse de croisière est de 370 km/h - pour une vitesse maximale de 480 km/h avec son turbopropulseur de 900 chevaux -, il peut voler pendant 24 heures d'affilée à une altitude de 15.000 m, selon son constructeur General Atomics. Grâce à cet engin, l'armée française maintient ainsi une présence quasi continue dans les airs. De quoi changer le visage des conflits.

Un atout encore plus précieux depuis fin 2019, lorsque le drone s'est armé. Il peut donc faire feu avec des missiles de moyenne portée. L'engin peut embarquer jusqu'à 1700 kilos de bombes guidées ou de missiles air-sol Hellfire, selon son constructeur.

Lire aussi

Actuellement, ces drones sont présents dans la base aérienne de Cognac (Charente) et en grande majorité dans celle de Niamey, au Niger. D’ici à 2025, l’armée de l’air française devrait compter 12 de ces avions sans pilote, puis 24 d'ici à 2030.


LC.

Tout
TF1 Info