80.000 euros pièce : l'État met aux enchères deux A340 "République française"

Vincent Michelon
Publié le 13 décembre 2020 à 15h45
L'Etat a mis deux A340 en vente en décembre 2020.

L'Etat a mis deux A340 en vente en décembre 2020.

Source : DR

À SAISIR - Le service des Domaines a mis aux enchères en ligne deux Airbus ayant appartenu à l'armée de l'air, à destination des professionnels. Chaque lot est mis à prix à 80.000 euros. Des avions qui avaient notamment contribué au rapatriement des Français de Wuhan au début de l'épidémie.

L'État rationalise régulièrement son parc immobilier, automobile... Mais également aérien. À ce titre, le service des Domaines, qui dépend du ministère de l'Économie, vient de mettre aux enchères deux appareils de l'armée de l'air sur son site Internet. Les deux lots, des A340 estampillés "République française", peuvent être visités sur rendez-vous du 15 au 22 décembre sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, la date de vente prévue étant fixée au 22 décembre. Montant de la mise à prix : 80.000 euros par lot. 

Selon le blog spécialisé Aerobuzz, ces deux appareils, qui ont effectué leurs premiers vols au début de l'année 1995, ont été affrétés par la compagnie Austrian Airlines, avant d'entrer en 2006 au service de l'Escadron de transport 3/60 Esterel. Utilisés pour le transport des personnels et l'évacuation de populations en cas de catastrophes naturelles, ces appareils ont notamment été mobilisés au début de l'épidémie de Covid-19, fin janvier 2020. Ils avaient en effet servi à rapatrier des ressortissants français de Wuhan vers la base de Creil, dans l'Oise. 

Lire aussi

Vendus "sans garantie"

Selon la fiche des Domaines, les deux A340-200 cumulent respectivement plus de 68.000 et plus de 70.000 heures de vol, ont bénéficié d'opérations de maintenance récentes et sont toujours en activité. Les services de l'État précisent toutefois que ces appareils, vendus "avec leur aménagement intérieur", sont livrés "en l'état et sans garantie"

La fiche indique que ces ventes sont réservées aux professionnels, et qu'elles comportent plusieurs obligations. L'acquéreur devra ainsi effacer le logo "République française" dans un délai d'un mois après l'enlèvement de l'appareil. Ce dernier devra en outre être retiré du tarmac "avant le 31 décembre 2020". 

Les deux A340 de l'Escadron de transport 3/60 Esterel seront remplacés par de nouveaux appareils, en l'occurrence deux Airbus A330-200.


Vincent Michelon

Tout
TF1 Info