LE WE 13h

A79, première autoroute sans barrière de péage : comment ce dispositif fonctionne-t-il ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 Nathalie Chiesa, Patrick Delanne
Publié le 4 novembre 2022 à 15h49
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Sur l’autoroute A79, il n’y a plus besoin de s’arrêter.
Les barrières de péage ont été enlevées et remplacées par des portiques qui scannent les plaques d’immatriculation.
Comment ça fonctionne exactement ?

Plus besoin de s’arrêter. Les automobilistes circulent désormais à vitesse autorisée sur l’A79. Il n’y a plus aucune barrière sur ce tronçon qui traverse d’est en ouest le département de l’Allier. Mais ce vendredi matin, les automobilistes n’avaient pas vraiment idée du fonctionnement. "On est passés en voiture sous le portique, mais on n’a pas encore payé. On s’interroge un peu pour savoir comment ça va fonctionner concrètement", témoigne un automobiliste, dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Pourtant, le principe est simple. Le but est de limiter les embouteillages lors des grands départs en vacances. "Vous allez passer sous des portiques à 130 km/h, donc vous ne vous arrêtez pas, vous continuez à circuler et vous allez payer avant ou après. Le plus simple, c’est d’être équipé d’un télépéage parce que là, votre trajet est pris en compte et, comme habituellement, vous recevrez votre facture mensuelle", explique Véronique Tallon, directrice clientèle des autoroutes Paris-Rhin Rhône (APRR). 

Des bornes pour payer

Si toutefois vous n’avez pas de badge, la solution est d’enregistrer une fois pour toutes sa plaque d’immatriculation et ses coordonnées bancaires sur le site autoroutier. Le système existe depuis longtemps à l’étranger et séduit particulièrement les routiers. "C’est plus le fait de l’attention, des embouteillages et aussi de la consommation. Le redémarrage avec beaucoup de poids entraîne une consommation supplémentaire", affirme un routier. 

Lire aussi

Enfin, il existe seize bornes aux sorties d’autoroute où vous pouvez payer soit en carte bleue ou avec des pièces. Les 88 kilomètres d’autoroute coûtent au maximum cinq euros. Mais attention, les automobilistes disposent de 72 heures seulement pour régler leur trajet. "Si le client n’assure pas le montant du péage pendant les 72 heures, il va être relancé et une indemnité forfaitaire de 90 euros lui sera appliqué s’il n’a pas effectué son règlement", prévient Philippe Appert, directeur adjoint de l’APRR. Le système flux libre sera installé d'ici à 2024 sur l’autoroute de Normandie, ainsi qu’entre Cahors et Toulouse. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Nathalie Chiesa, Patrick Delanne

Tout
TF1 Info