Parmi les 700 races de chien estimées dans le monde, 356 sont reconnues officiellement par la Fédération cynologique internationale (FCI).
On ne comptabiliserait en revanche que 80 à 120 races de chats, dont une soixantaine sont reconnues par le Livre officiel des origines félines (LOOF).
Adopter un animal de race requiert des précautions et de soigneuses vérifications sur son pedigree.

Un projet d'adoption d'un nouvel animal de compagnie avec déjà un choix de race en tête pour votre futur chien ou chat ? Si vous souhaitez un compagnon à quatre pattes peu répandu, une race rare, les solutions d'adoption sont réduites, l'éleveur professionnel étant la plus appropriée. On vous explique pourquoi et ce qu'il faut vérifier.

Adopter votre chat / chien rare dans un refuge

Les animaux rares le sont tout autant sinon plus dans les refuges et quand ils y échouent, c'est généralement suite à un abandon et/ou un mauvais traitement. 

S'il se présente au moment où vous souhaitez adopter le vôtre, vous pouvez faire une bonne action et choisir cet animal, même si vous ne pourrez probablement jamais être certain de ses origines. 

On réserve cette solution aux personnes qui ont du temps à consacrer à l'éducation et au bien-être du chien ou du chat, peut-être maltraité auparavant. En refuge de la Société Protectrice des Animaux (SPA) ou d'une association, la santé des pensionnaires est vérifiée. Ils sont soignés, déparasités, vaccinés et identifiés si nécessaire, avec un coût d'adoption raisonnable. 

Adopter votre chat / chien rare auprès d'un particulier

Adopter chez un particulier qui fait reproduire un couple de chiens ou de chats rares permet plus facilement de trouver l'animal de votre choix. Vous trouverez des groupes de partage spécialisés sur les réseaux sociaux et de nombreuses races félines (Bengal, Savannah, Sphinx, American Curl, Scotish Fold…) ou canines (Bichon bolonais, Löwchen (petit lion), Saluki, Pomsky, Akita Inu…) peu communes.

Cependant, il faut rester très vigilant face aux arnaques, aux faux certificats, aux élevages illégaux, aux mauvais traitements et aux prix exorbitants pouvant atteindre plusieurs milliers d'euros. Des visites vous permettront de constater le soin apporté aux animaux, de voir la mère et parfois le père du chiot ou du chaton.

Par ailleurs, la loi française encadre strictement cette pratique qui a connu de nombreuses dérives : le particulier qui vend un animal non-adulte est considéré comme un éleveur. Dès lors, il doit obligatoirement le faire identifier et vacciner, vous remettre un certificat vétérinaire ainsi que le document LOF ou LOOF et vous faire signer le certificat d'engagement et de connaissance des besoins spécifiques de l'espèce.

Pourquoi privilégier l'éleveur professionnel pour adopter votre chat / chien rare ?

La meilleure solution d'adoption des animaux rares reste l'éleveur professionnel. Vous devrez toutefois peut-être vous rendre à l'autre bout du pays pour trouver la race souhaitée. 

Encadré par la loi, l'éleveur a suivi une formation dédiée à cette profession réglementée. Il doit (normalement) prendre soin des bêtes, tant sur les premiers apprentissages que sur la santé et l'identification, et être en mesure de vous fournir son arbre généalogique, qu'il soit lofé ou non. Visitez plusieurs fois le chenil et rencontrez la mère afin de mesurer le travail de l'éleveur. Si elle est en bonne santé et sociable, c'est bon signe. Vous pourrez également vérifier les références du professionnel (numéro SIREN…) et vous assurer que les documents remis à l'adoption sont en règle : certificat vétérinaire, identification au registre de l'I-CAD par puce électronique avec certificat de cession de l'animal, document LOF ou LOOF…

N'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire sur les éleveurs sérieux ! 


Coline GRASSET pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info