Aéroports de Paris : nouvelle grève à prévoir le week-end prochain, à l'occasion des départs en vacances

Léa Prati
Publié le 2 juillet 2022 à 12h50
JT Perso

Source : JT 20h WE

De nouvelles grèves sont à prévoir dans les aéroports de Paris le week-end prochain.
Les salariés réclament 6% de revalorisation.
Pour sortir de la crise, le gouvernement tente de négocier avec les grévistes.

Le secrétaire général de la CGT du Groupe ADP, Samuel Bertone, a annoncé samedi que de nouveaux préavis de grève avaient été déposés pour le weekend prochain, qui marquera le début des vacances scolaires d'été et voit traditionnellement un pic de fréquentation. 

Selon le syndicaliste, les salariés réclament 6% de revalorisation avec effet rétroactif au 1er janvier pour compenser l'inflation. La direction a proposé 4% au 1er juillet, d'après ce dernier. Samuel Bertone estime que cette hausse ne rattraperait pas les quelque 5% de baisse consentis par les salariés dans le plan de réduction des coûts décidé par ADP face à la crise du Covid-19 en 2020-2021. Ces chiffres n'ont pas été confirmés par la direction du groupe. 

Dans le préavis publié sur leur site, la CGT-ADP demande aussi une revalorisation des indemnités de transport et une amélioration des conditions de travail. 

10% des vols cours et moyen-courrier annulés

Comme les deux jours précédents, Air France a annoncé l'annulation d'environ 10% de ses vols court et moyen-courrier ce samedi. Les long-courriers ne sont pas affectés. Dans les aéroports franciliens, ADP invite les passagers à arriver "trois heures (avant le vol) pour un vol international" et "deux heures pour un vol domestique ou européen".

Le gouvernement va "continuer à échanger avec les syndicats pour trouver une sortie de crise", a assuré, vendredi 1er juillet, Olivia Grégoire, porte-parole du gouvernement. "L'idée que nos compatriotes ne puissent pas partir en vacances n'est pas viable", a-t-elle ajouté.

Lire aussi

La veille, des associations de voyagistes avaient estimé que les perturbations dans les aéroports ces dernières semaines "font craindre le pire pour les vacances et les voyages des Français et des Françaises". Eurocontrol, l'organisme de surveillance du trafic aérien du Vieux continent, estime que celui-ci pourrait retrouver en août jusqu'à 95% de son niveau de 2019, avant la crise sanitaire qui a divisé la fréquentation par trois en 2020.

Pourtant, l'été s'annonce très difficile pour le secteur qui peine à retrouver son efficacité opérationnelle après la pandémie et connaît de nombreux mouvements sociaux, au sein de compagnies comme d'installations aéroportuaires.


Léa Prati

Tout
TF1 Info