Le groupe TF1 lance ce mercredi, à la veille de la Journée internationale des droits des femmes, la quatrième promotion d’Expertes à la Une.
Objectif : donner plus de visibilité aux femmes expertes dans les rendez-vous d’informations des antennes de TF1 et LCI.
La politologue Anne Lancien, spécialiste du fait religieux et de la laïcité, révèle l’importance de ce programme.

La parité femmes/hommes, un objectif fondamental du groupe TF1 signataire de la charte "Pour les femmes dans les médias". Depuis 2017, le groupe TF1 multiplie les initiatives pour mesurer et accroître la visibilité des femmes dans ses rendez-vous d'information. Résultat, la part des femmes expertes (non-collaboratrices du groupe) intervenant sur les plateaux d'information de TF1 enregistrait, en 2023, une forte progression avec un taux de 54 %, +29 points en six ans.

Illustration de cet engagement, le programme Expertes à la Une. TF1 lance sa quatrième promotion ce mercredi à l’avant-veille de la Journée internationale des droits des femmes en présence de Rodolphe Belmer, Président directeur général de TF1. Nina Métayer, élue l’an dernier meilleure pâtissière du monde, endosse le rôle de marraine de la promotion 2024. Thème de cette nouvelle saison : la force de l’exemple.

Pendant un an, les 15 expertes de la nouvelle promotion bénéficient d'un programme de tutorat journalistique. Objectif, entre autres, travailler la visibilité de chacune dans les médias avec des formations aux réseaux sociaux, des ateliers de médiatraining et de référencement. Parmi les expertes choisies, Pauline Lesterquy économiste à la Banque de France, Danièle Zucker, docteur en psychologie des comportements criminels ou encore Stéphanie Toutain spécialiste en démographie à l’université Paris Cité.

Anne Lancien : "L'inégalité que les femmes subissent est telle qu’il faut leur dédier une journée"

Anne Lancien (Post-doctorante - Observatoire international du religieux - Sciences po-CERI/GSRL) fait partie de la promotion de cette année. Elle développe l’intérêt du programme.

Pourriez-vous vous présenter et expliquer vos domaines de recherche ?

Je suis politologue et travaille sur le fait religieux et la laïcité. Je m’intéresse plus particulièrement au militantisme laïque, aux recompositions religieuses à l'échelle de l'Europe et également aux violences sexuelles au sein de l'Église en France.

Que représente pour vous la Journée internationale des droits des femmes ?

Pour moi, cette journée constitue une certaine aberration. L'inégalité que les femmes subissent est telle qu'il faut leur dédier une journée spécifique. Cela donne sans doute quelques visibilités aux injustices. Mais cela n'est pas suffisant pour permettre une véritable prise de conscience des inégalités qui perdurent entre femmes et hommes dans notre société.

Vous devenez experte pour TF1 : qu’est-ce que ça signifie pour vous et comment vous envisagez cette mission ?

Devenir experte TF1 constitue bien évidemment une opportunité. Cela encourage la médiatisation des femmes et permet que l'on s'habitue à leur présence à l'écran. Un tel programme nous positionne comme spécialistes, interlocutrices privilégiées et compétentes sur tous les sujets de société. J'espère pouvoir contribuer à cette valorisation et renforcer la considération qui peut leur être portée. 

Quelle est la place des femmes dans votre domaine de recherche ?

Les femmes sont nombreuses à travailler sur le fait religieux. Les postes de titulaires et les postes à responsabilité demeurent néanmoins majoritairement attribués à des hommes. Heureusement, les mentalités évoluent : je suis rattachée à deux laboratoires de recherche, dirigés par deux femmes. C'est tout à fait inédit.


Geoffrey LOPES

Tout
TF1 Info