Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Assurances auto et moto : l’UFC-Que Choisir appelle à exiger un remboursement

M.D.
Publié le 17 novembre 2020 à 13h52
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

VOTRE ARGENT - Face à la hausse prévue des tarifs, l'UFC-Que Choisir appelle les consommateurs à exiger une ristourne en raison des économies réalisées par les assureurs avec le confinement.

En dépit de la baisse des accidents de la route, conséquence directe du confinement, le montant des primes d’assurance automobile et moto n'a pas été revue à la baisse. Pire, les tarifs pour l'année prochaine sont prévus à la hausse (+2%). Parlant d'un "enfumage", l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir lance ce mardi un appel afin d’inciter les consommateurs à exiger de la part de leur assureur un allègement de leur prime. 

Les derniers chiffres de la Sécurité routière en attestent, le nombre d'accidents sur les routes de l'Hexagone a diminué de manière significative (-14% lors du premier confinement) du fait des mesures pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, réduisant à leur tour les indemnisations que doivent verser les assureurs. 

2,2 milliards d'euros d'économie sur l'année

Forte de ce constat, l'UFC-Que Choisir exige la restitution du trop-perçu aux assurés et appelle ces derniers à faire jouer la concurrence. Les usagers peuvent réclamer une remise sur un contrat dont le montant est en moyenne de 497 euros par an, rappelle Ouest-France

Lire aussi

D'autant, souligne l'organisation dans un communiqué publié ce mardi, que certaines compagnies "qui n'ont officiellement pas rétrocédé un centime à leurs clients" n'hésitent pas à consentir de "lourdes dépenses" pour tenter d'attirer de potentiels nouveaux assurés. "Les assureurs sont tout à fait capables de proposer des ristournes. Ils n'en font juste pas bénéficier leurs clients fidèles. Elles sont réservées aux prospects", pointe-t-elle encore.

Attestations de déplacement : les contrôles existent-ils sur les routes ?Source : JT 20h Semaine
JT Perso

L'UFC-Que Choisir avait déjà lancé un appel au cours de l'été afin d'alerter les consommateurs. Pour faciliter la démarche, l'association a mis en ligne sur son site internet un courrier-type que les consommateurs peuvent télécharger et envoyer à leurs assureurs. 

L'organisation de défense des consommations évalue à 2,2 milliards d'euros l'économie sur l'ensemble de l'année pour le secteur. Une estimation réalisée au printemps dernier, avant-même le deuxième confinement. Dans ce contexte, l'UFC-Que Choisir "exige des assureurs et de leur fédération (...) une stricte modération tarifaire des cotisations 2021". Et à défaut d'action de leur part,  l'organisation exhorte les pouvoirs publics à l'imposer.


M.D.

Tout
TF1 Info