Attentat, tempête, accidents : "FR-Alert", le nouveau dispositif qui arrive sur votre téléphone

Publié le 21 juin 2022 à 11h51
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le nouveau dispositif d'alerte et d'information des populations sur les mobiles entre en vigueur ce mardi.
Il complète le Saip, le "système d'alerte et d'information des populations", lancé après les attentats de 2015, mais jugé pas assez efficace.
FR-Alert pourra être déclenché par les préfectures.

Il est effectif dès aujourd'hui sur tout le territoire national et pourrait apparaître sur vos écrans au moindre incident.  Le nouveau dispositif d'alerte et d'information des populations "FR-Alert" arrive en effet sur vos mobiles ce 21 juin. 

Ce dernier, développé par le ministère de l'Intérieur, permet d'envoyer des notifications sur le téléphone mobile des personnes présentes dans une zone confrontée à un grave danger afin de les informer sur la nature du risque, sa localisation et sur les comportements à adopter pour se protéger.

Éviter de saturer les réseaux

La directive européenne du 11 décembre 2018 imposait en effet aux 27 États membres de l'Union européenne l'obligation de se doter d'un système d'alerte des populations, via la téléphonie mobile, le 21 juin 2022 au plus tard.

"Le dispositif FR-Alert repose sur la technologie de diffusion cellulaire ('cell broadcast'). Les messages d'alerte seront diffusés sous la forme d'ondes radio par les antennes de télécommunication et non pas par SMS, afin d'éviter de saturer le réseau en cas d'envoi à un grand nombre de personnes. La diffusion cellulaire fonctionne sur la 4G (5G à l'avenir), ce qui exclut les téléphones classiques (non smartphones). Le système de SMS géolocalisés fonctionnant sur de la 2G, 3G ou 4G sera déployé ultérieurement", apprend-on sur le site officiel de l'administration française service-public.fr.

FR-Alert est conçu pour alerter toute personne présente dans la zone de danger grâce aux réseaux de télécommunications. Il n'est donc pas nécessaire de s'inscrire au préalable pour recevoir les alertes ou de télécharger une application mobile.

Ce nouveau système ne remplace pas le SAIP, "système d'alerte et d'information des populations", lancé après les attentats de 2015. Ce dernier n'avait pas connu un franc succès. Très peu de personnes l'avaient téléchargé et le système avait par ailleurs connu plusieurs bugs. Il reste toutefois maintenu selon service-public qui précise que SAIP  "comprend plus de 2000 sirènes raccordées à un logiciel de déclenchement à distance, la mobilisation des télévisions et radios pour la diffusion des messages d'alerte et celle des comptes institutionnels sur les réseaux sociaux".

Le ministère de l'Intérieur maintient également son compte Twitter dédié "twitter.com/Beauvau_alerte". La sirène d'alerte testée tous les premiers mercredis du mois sera, elle aussi, maintenue, comme les alertes diffusées à la télévision, à la radio, ou sur les réseaux sociaux.

Quand le système pourra-t-il se déclencher?

FR-Alert se déclenchera si vous vous trouvez dans une zone confrontée à une menace ou à un grave danger. Une notification accompagnée d'un signal sonore spécifique et d'une vibration seront envoyés sur votre téléphone même si votre mobile est en mode silencieux. En revanche, vous ne la recevrez pas si votre smartphone est en mode avion ou éteint.

"Les notifications pourront transmettre des informations sur : la nature du risque (un feu, une inondation, un accident industriel...), l'autorité qui diffuse l'alerte, la localisation du danger (établissement, quartier, commune, agglomération, département...) ; l'attitude à adopter (rester chez soi, évacuer la zone...)", apprend-on.

Les événements majeurs qui peuvent faire l'objet d'une notification d'alerte sont  : les événements naturels (inondation, tempête et cyclone, incendie, tsunami, éruption volcanique...), les accidents biologiques et chimiques (pollution, fuite de gaz, incident nucléaire...), les dangers sanitaires (épidémie, pandémie, incident agro-alimentaire...), les incidents technologiques et industriels (panne des moyens de télécommunication, accidents graves sur les réseaux routiers, ferroviaires ou aériens, incident industriel...) et les événements graves de sécurité publique type attentat terroriste.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info