Automobile : bientôt une prime à la conversion pour acheter un vélo

Publié le 10 avril 2021 à 10h58
JT Perso

Source : JT 20h WE

DE QUATRE À DEUX ROUES - Les députés ont voté vendredi soir une série d'aides à l'achat de vélos, dont un amendement qui prévoit le versement d'une prime pour acheter une bicyclette en échange de son vieux véhicule.

Troquer le volant de sa vieille Titine contre un guidon. Ce sera bientôt possible grâce au vote à l'unanimité des députés vendredi soir d'une série d'aides à l'achat de vélos, dont un amendement autorisant le versement d'une prime pour acheter un cycle en échange de son véhicule polluant mis au rebut. L'amendement gouvernemental prévoit une prime à la conversion élargie "aux personnes souhaitant remplacer un vieux véhicule" polluant "par un vélo à assistance électrique", ainsi qu'un "bonus vélo" notamment pour "l'acquisition de vélos cargo plus onéreux mais qui permettent des usages beaucoup plus variés", a détaillé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili lors de l'examen en première lecture du projet de loi climat.

Le gouvernement a compris qu’il y avait une attente.

Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB)

L'un des signataires de ce texte, Guillaume Gouffier Cha (LREM) s'est réjoui dans l'hémicycle de "réelles avancées", alors que l'absence du vélo dans le projet de loi climat avait suscité un certain désarroi chez les députés avec une tribune transpartisane dans le quotidien Libération au mois de mars. Le montant de cette prime et les conditions éventuelles pour en bénéficier restent encore à définir. 

"Grâce à cet amendement, on ne se contente pas de mettre au rebut des voitures polluantes, on diminue aussi la circulation automobile", se réjouit auprès du Parisien Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB). "Pendant des années, il y a eu une sorte de condescendances vis-à-vis du vélo. Mais en 2020, avec la pandémie, les Français se sont emparés du vélo. Le gouvernement a compris qu’il y avait une attente."

Les vélos électriques représentent une vente sur cinq en France

Le marché français du vélo a bondi en 2020 de 25% sur un an, propulsé par la crise du Covid et des mesures gouvernementales, selon l'Union Sport & Cycle, qui représente la filière. Si le nombre de vélos vendus est resté stable, à 2,6 millions d'exemplaires, le chiffre d'affaires a dépassé les trois milliards d'euros, dopé par les ventes de vélos électriques, vendus 2079 euros en moyenne. Aussi, "l'aide à la réparation de vélos (le "Coup de pouce vélo") a largement contribué à la remise en selle des Français en sortie de confinement", selon l'organisation. Avec plus de 500.000 unités écoulées en 2020, les vélos à assistance électrique (VAE) représentent désormais un vélo sur cinq vendu en France (+29% sur un an).

Lire aussi

L’amendement déposé par Jean-Marc Zulesi propose également de financer les bicyclettes à forte valeur ajoutée, comme le vélo cargo qui permet aux professionnels de transporter 250 kg de marchandises et aux particuliers leurs courses (ou leurs enfants). Mais aussi le retrofit, c’est-à-dire la transformation de véhicules à motorisation thermique en motorisation électrique.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info