Bac 2023 : le double enjeu des épreuves de spécialité qui débutent ce 20 mars

Publié le 14 mars 2023 à 14h05

Source : Sujet TF1 Info

Les épreuves de spécialité du bac 2023 se tiennent pour la première fois en mars : du 20 au 22.
Avec leur fort coefficient, ces dernières prennent du poids dans le parcours des candidats.
Elles seront prises en compte par la plateforme d'admission post-bac Parcoursup.

Les demandes des syndicats enseignants seront restées vaines. Alors que ces derniers souhaitaient un report des épreuves de spécialité du baccalauréat au mois de mai, voire au mois de juin, en même temps que la philosophie et le grand oral, ces examens se tiendront bien en mars. Et ce, pour la première fois. Annulées en 2020 puis décalées en 2021 en raison du Covid, elles n'ont en effet jamais encore eu lieu à cette période de l'année depuis la mise en place de la réforme du baccalauréat en 2019. 

Or, derrière cette première se cache un double défi pour les candidats au bac 2023 : celui de réussir ces épreuves à fort coefficient pour décrocher leur diplôme, mais aussi celui d’être admis dans l’enseignement supérieur. 

Fort coefficient

Pour rappel, du 20 au 22 mars, les élèves des filières générale et technologique seront évalués sur les deux spécialités conservées en terminale. Ces derniers seront donc convoqués sur deux journées, à raison d'une épreuve par jour, d'une durée de trois ou quatre heures selon les matières. Avec un coefficient 16 pour chacun de ces enseignements, ces épreuves de spécialité ont un poids notable dans la moyenne générale du bac des lycéens. Au total, les résultats à ces épreuves représentent en effet un tiers de la moyenne finale au bac (32%).

C'est donc une première étape cruciale qui attend les candidats en mars, ces derniers ayant tout intérêt à décrocher une bonne note afin de s’assurer le précieux sésame vers les études supérieures. Mais le défi s'annonce de taille compte tenu du timing : de nombreux professeurs ont en effet estimé ces derniers mois que les élèves ne pouvaient être vraiment prêts dès le printemps pour passer des épreuves ayant une certaine technicité, telles que la dissertation pour les épreuves littéraires qui nécessite un entraînement tout au long de l’année.

Prise en compte dans Parcoursup

Outre l'obtention du diplôme, les épreuves de spécialités prennent cette année une toute nouvelle dimension : elles seront, pour la première fois, prises en compte par la plateforme d'admission post-bac Parcoursup et deviennent ainsi un critère de taille de sélection dans l’enseignement supérieur. 

C'est d'ailleurs la seule raison de leur tenue en mars. En d'autres termes, avoir de bons résultats, voire une mention, augmente ses chances d’être admis dans la formation de son choix. Ces notes seront particulièrement scrutées pour intégrer les formations sélectives (classes prépa, écoles d’ingénieurs ou de commerce…), et notamment celles qui recommandent le suivi d'une spécialité en particulier. Sur Parcoursup, cette information est disponible dans la rubrique "critères d’analyse des candidatures".

Pour rappel, l’année dernière, les épreuves de spécialité avaient été décalées au mois de mai, ce qui ne permettait pas d'intégrer les notes aux dossiers Parcoursup des candidats. Cette année, les résultats seront, a priori, connus dès le mois d’avril, période de confirmation des vœux sur Parcoursup.


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info