Bac S : épreuves "trop dures", notation assouplie ?

Maud Vallereau
Publié le 23 juin 2014 à 21h11
Bac S : épreuves "trop dures", notation assouplie ?

BACCALAUREAT – Après des épreuves de maths et de physique-chimie jugées "trop dures" par les candidats de la filière S, des consignes de clémence auraient été passées aux correcteurs. De quoi agacer les syndicats et interpeller sur un système de notation plutôt flexible.

  • Polémique

Jeudi, la colère gronde sur les réseaux sociaux . Les bacheliers de la série S viennent de passer l'épreuve de mathématiques et nombre d'entre eux estiment que les exercices étaient "trop durs". Une pétition de protestation est lancée sur Facebook et récolte en moins de trois jours plus de 50.000 signatures. Samedi, le ministre de l'Education Benoît Hamon tient à rassurer les candidats  : des commissions d'harmonisation "tiendront compte de la difficulté de l'épreuve".

  • "Changement de notation" selon les syndicats

"Que les élèves pétitionnaires se rassurent", ironise lundi le Syndicat national des lycées et collèges (SNALC) qui assure que l'Inspection générale a demandé aux correcteurs d'accorder "davantage de points aux questions les plus simples" de cette épreuve pour faire remonter les notes. Des consignes "assez semblables" auraient également été données pour l'épreuve de physique-chimie série S, poursuit le syndicat qui se dit "révolté par ces pratiques". Selon lui, ce réajustement n'a qu'un seul objectif : "faire augmenter artificiellement les résultats, en faisant passer au second plan les attendus fixés par les programmes nationaux."

  • "Procédure normale" selon le ministère

Renseignements pris, quatre exercices de mathématiques initialement notés sur cinq points pourraient en effet être notés sur six points. Soit une épreuve finale jugée sur... 24. Une information réfutée par le ministère de l'Education contacté par metronews : "Le barème de chaque exercice tel qu'il a été indiqué au candidat n'a pas été modifié". "La procédure normale est appliquée, poursuit-on. Chaque année et pour toutes les épreuves, un paquet de copies est utilisé pour servir d'étalonnage à la notation" et établir le barème. A l'issue des corrections, les notes peuvent être "harmonisées" pour "éviter des écarts de notation trop importants" et permettre une "égalité de traitement des candidats sur l’ensemble du territoire".

  • Notation ajustable ?

Quoi qu'il en soit, ces quelques points ne devraient pas influencer les résultats globaux. Mais cette adaptation de notation a posteriori à la performance des candidats interpelle. Elle alimente l'idée dénoncée par le syndicat que l'on "triture les résultats de l'examen pour les faire correspondre coûte que coûte au pourcentage de réussite souhaité". L'année dernière, 92% des candidats avaient obtenu leur baccalauréat général, un taux historique.


Maud Vallereau

Tout
TF1 Info