Bagages perdus à Roissy : un épisode "catastrophique", selon le PDG de Groupe ADP

Léa Prati avec AFP
Publié le 12 juillet 2022 à 10h18, mis à jour le 12 juillet 2022 à 10h31
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Plus de 20.000 bagages ont été perdus durant la grève des salariés du groupe ADP.
Les voyageurs pourront les récupérer à partir de mercredi.
Le PDG affirme que cet épisode "catastrophique" a abîmé l'image de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Début juillet, des milliers de bagages se sont retrouvés bloqués dans un hangar de l'aéroport parisien Roissy-Charles-de-Gaulle. Cet épisode, qui s'est déroulé à l'occasion de la grève des salariés et des pompiers du groupe ADP, est "catastrophique" pour l'image de l'aéroport parisien, selon les mots du PDG de groupe, Augustin de Romanet. Il a présenté ses "excuses" aux voyageurs concernés. 

"C'est catastrophique, c'est l'image de notre aéroport qui a été abîmée", a-t-il regretté ce mardi sur RMC, estimant que "beaucoup plus" de 20.000 bagages sont restés bloqués à la suite d'un "épisode extrêmement regrettable" le 1er juillet, lors d'une grève de salariés d'ADP. Mais, selon lui, les pénuries de personnels seront désormais limitées. La direction du groupe a, en effet, trouvé un accord commun avec les salariés qui ont annoncé, le vendredi 8 juillet, avoir levé leur préavis de grève. "Ça ne sera pas l'apocalypse cet été dans les aéroports".

"Même si les causes sont multiples, à l'origine des choses (...), c'est le groupe ADP et des collaborateurs d'ADP, qui normalement devaient être là à 5h du matin pour lancer ce qu'on appelle les trieurs à bagages, qui nous avaient dit la veille de la grève qu'ils seraient là, et qui ne sont pas venus", a-t-il lancé. "Au lieu de démarrer à 5h du matin, ils ont démarré entre 7h et 9h".

La totalité des bagages restitués ce mercredi

À Roissy, c'est plus de 220.000 bagages qui sont triés chaque jour dans 17 trieurs à bagages. La totalité des bagages en souffrance devrait être restituée à partir de mercredi 13 juillet dans la soirée à leurs propriétaires, notamment grâce à des équipes d'ADP venant le soir de "façon volontaire" aider à leur écoulement, selon lui.

Lire aussi

Augustin de Romanet a par ailleurs rappelé qu'il n'était pas nécessaire d'arriver "trop tôt" pour prendre son avion. Quand "les passagers viennent très tôt, les bagages ne peuvent pas être mis dans les trieurs, ils sont mis dans ce qu'on appelle des stockeurs". Ces stockeurs peuvent gérer 5.000 bagages, "or en ce moment nous en avons parfois 50.000 donc, vous avez une espèce d'embouteillage de bagages qui créent des désordres", a-t-il expliqué. Pour un vol international, il faut arriver "environ 3 heures avant" le décollage, "pas plus de deux heures" avant un vol dans la zone Schenghen et "une heure, une heure et demie" pour un vol intérieur.


Léa Prati avec AFP

Tout
TF1 Info