Lille : le bar identitaire ouvre sous haute tension

Anaïs Condomines
Publié le 24 septembre 2016 à 19h14
Lille : le bar identitaire ouvre sous haute tension

Source : AFP

POLEMIQUE – L'ouverture à Lille ce samedi d'un bar privé, nouveau quartier général des Identitaires, a provoqué de vive tensions. Plusieurs centaines d'opposants ont manifesté dans le centre ville malgré l'interdiction d'une partie des rues autour de l'établissement.

"Fermons la citadelle", "pas de fachos dans nos quartiers", "tout le monde déteste La Citadelle". Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Lille pour dénoncer l'ouverture , prévue en fin d'après-midi, de la Citadelle,  un bar privé en forme de quartier général inauguré par le groupe d’extrême droite Génération Identitaire.

Car l’arrivée de ce pied à terre - exclusivement réservé "aux membres de Génération Identitaire" et aux personnes "de nationalité française" comme l’a précédemment précisé à LCI Aurélien Verhassel, le porte-parole local – n’est pas vue d’un très bon œil. 

Manifestation interdite

Le mouvement antifasciste de la région avait ainsi annoncé, sur les réseaux sociaux notamment, sa volonté de s’inviter à la fête.  En prévention d’éventuels affrontements, un important dispositif policier avait été déployé aux abords du local controversé.  Jeudi soir, la Préfecture avait interdit les rassemblements dans certaines rues du centre ville, pour "trouble à l'ordre public". Mené par le syndicat CNT (confédération nationale du travail) et de nombreux étudiants, le cortège  s’est finalement déplacé sous étroite surveillance policière  - et même le survol d'un hélicoptère - sans pouvoir s'approcher de l'établissement.

Ce bar bien malvenu va-t-il perdurer dans le centre-ville de Lille ? Une pétition appelant à la fermeture du bar a déjà rassemblé 60.000 signatures. Martine Aubry, à la mairie, a d’ores et déjà fait savoir qu’elle ne bénéficiait d’aucune marge de manœuvre sur cette initiative privée. En attendant, il aura au moins réussi  à semer la zizanie dans le cœur de la capitale des Flandres. 


Anaïs Condomines

Tout
TF1 Info