La France face à une 3e vague d'ampleur

"C'est triste, on va rentrer à la maison" : reportage à Marseille après la fermeture des bars

La rédaction de LCI
Publié le 27 août 2020 à 14h55
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

SUR PLACE - A Marseille, la décision préfectorale de fermer les bars et restaurants à 23h ainsi que l'obligation de porter le masque s'est mise en place avec quelques couacs et pas mal d'incompréhension.

Sur le Vieux-Port, un restaurateur a fermé son restaurant, à 23 heures, "en catastrophe", selon lui. "On perdu peut-être 30% de chiffre d'affaires", dit-il, un peu dépité. S'il s'est conformé aux obligations émises par la Préfecture des Bouches-du-Rhône, comme l'immense majorité des restaurateurs et cafetiers, dans la rue, l'ambiance était tout autre. Mercredi soir, les CRS patrouillaient sous l’œil des caméras, rappelant aux personnes non masquées que l'accessoire était devenu obligatoire et que les commerçants devaient baisser le rideau. 

Mais peu avant minuit, c'est un discobus qui fait son apparition, sous le regard médusé des forces de l'ordre : une discothèque roulante à l'intérieur de laquelle des personnes dansent. La police ne laisse pas cet incident passer : ils font arrêter le bus et les contrôles commencent. Parmi les passants, certains trouvent ces mesures "tristes". "On sent que ce n'est plus la fête", lance, amère, l'une d'elle. Un autre affirme qu'il en a "par dessus la tête de cette ville". Deux jeunes femmes rentrent chez elles : "Il est 23h et il n'y a plus rien à faire, on rentre à la maison", expliquent-elles, visiblement dépitées. 

On perdu peut-être 30% de chiffre d'affaires

Un restaurateur marseillais

Et sur le Vieux-Port, les gens s'attroupent, assurant ne pas se mélanger avec les autres personnes présentes : "on reste en famille, en groupe. On écoute de la musique, on porte des masques, on ne fait rien de mal", explique une jeune femme. En effet, les rassemblements ne sont pas interdits, par la préfecture. Les mesures mises en place vont demeurer au moins, jusqu'au 30 septembre prochain. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info