Calais : Decathlon retire de la vente ses kayaks, utilisés par des migrants pour traverser la Manche

par Thomas GUIEN
Publié le 16 novembre 2021 à 19h03
JT Perso

Source : TF1 Info

CRISE MIGRATOIRE - Le magasin Decathlon de Calais a décidé de retirer de ses rayons les kayaks, utilisés par certains migrants pour tenter de rallier le Royaume-Uni.

Un millier de tentatives pour la seule journée du 11 novembre : le Royaume-Uni a jugé "inacceptable" vendredi le nombre de traversées illégales de la Manche par des migrants à bord de petites embarcations. Parmi elles : des kayaks, que les prétendants au départ utilisent de plus en plus. Au point de contraindre Decathlon à stopper la vente de ces produits.

C'est ce que le magasin de Calais a indiqué ce mardi à La Voix du Nord, qui a publié une enquête sur le sujet. "Un journaliste a plusieurs fois vu des personnes exilées acheter soit des gilets de sauvetage, des rames ou une embarcation légère dans l’enseigne Decathlon, zone des Cailloux à Calais", écrit le quotidien. Du matériel utilisé pour tenter de traverser le bras de mer. Non sans risques : trois migrants sont portés disparus depuis jeudi après avoir tenté la traversée en kayak, selon les autorités françaises.

À Grande-Synthe aussi

Pour éviter que ses kayaks soient ainsi détournés, Décathlon a décidé de ne plus en vendre dans son enseigne calaisienne. "L'augmentation récente des tentatives de traversée a effectivement amené nos équipes de Décathlon Calais à s’interroger quant à la position à tenir sur la mise en vente de produits pouvant être détournés de leur usage sportif et servir d’embarcations pour traverser la Manche", explique le groupe dans un communiqué publié par La Voix Du Nord. "Nous sommes attachés à ne jamais faire courir de risques à nos clients dans l’usage de nos produits, et ce quelles qu’en soient les circonstances."

Le magasin voisin de Grande-Synthe a lui aussi retiré les kayaks de ses rayons dès vendredi. La vente des équipements de sécurité en mer tels que les gilets de sauvetage ou les protections thermiques, elle, continue cependant. 

Lire aussi

Les trois disparitions du 11 novembre portent à trois morts et quatre disparus le bilan des tentatives de traversées en 2021 de ce bras de mer rendu très dangereux par la densité du trafic et les forts courants. En 2020, six personnes y avaient perdu la vie et trois ont été portées disparues. Au total, 1185 migrants ont réussi jeudi à effectuer la traversée, a indiqué le ministère britannique de l'Intérieur, portant à plus de 22.000 le décompte depuis le début de l'année.


Thomas GUIEN

Tout
TF1 Info