Adopter un animal n’est pas une décision à prendre à la légère, encore moins sur un coup de tête.
Peu importe son espèce, ce nouvel être-vivant dans votre foyer va bouleverser vos habitudes et votre manière de vivre.
C’est un acte qui vous engage sur le long terme, financièrement et d’un point de vue affectif, raison pour laquelle il est essentiel de se poser certaines questions.

L’adoption d’un animal de compagnie n’est pas anodin. Il s’agit d’un engagement sur le long terme, d’un point de vue financier et affectif. Faire ce choix nécessite de se poser un certain nombre de questions, notamment à propos de votre mode de vie, vos moyens financiers, votre temps ou encore les besoins de votre futur compagnon.

Quelles sont mes véritables motivations ?

Avant d’adopter un animal, il est primordial de s’interroger sur ses motivations. Est-ce une volonté profonde et durable ou bien une simple envie passagère pour combler sa solitude ? Tous les êtres-vivants méritent de recevoir du respect et de l’amour. Si vous leur faites une place au sein de votre famille, ce n’est donc pas pour les maltraiter ou les abandonner à la moindre difficulté. De la même façon, si ce sont vos enfants qui insistent pour accueillir un chien ou un chat à la maison, êtes-vous véritablement prêt à vous en occuper et à en prendre soin ? Ce sont aux parents de prendre la décision la plus raisonnable possible quant à l’adoption d’un animal.

Ai-je le temps et les moyens nécessaires pour m’occuper d’un animal ?

Cohabiter avec un animal nécessite de la disponibilité. Il est important de se demander si l’on aura suffisamment de temps pour s’occuper de lui, le laver, le sortir si besoin, lui donner à manger, le câliner et l’emmener chez le vétérinaire. À savoir qu’un chien a notamment besoin de se balader trois à quatre fois par jour minimum pour être heureux. Adopter un animal nécessite également des frais obligatoires comme l’achat de sa nourriture, les vaccins, en plus des accessoires et des équipements essentiels à son bien-être.

Suis-je prêt à modifier mes habitudes de vie sur le long terme ?

Selon le fichier national d’identification (I-Cad), plus de six Français sur dix possédaient un compagnon à quatre pattes en 2023. Si les chats sont un peu plus nombreux que les chiens dans les foyers, ces deux animaux de compagnie vivent en moyenne douze ans. Que l’on adopte un chat, un chien ou encore un furet, il s’agit donc d’un engagement sur le long terme. Son mode de vie doit ainsi être compatible avec le vôtre. Si vous êtes maniaque, acceptez-vous de faire le ménage plus souvent ? Êtes-vous conscient que l’animal peut détériorer votre intérieur ? Avez-vous une solution de garde les week-ends ou pendant les vacances ? 

Mon animal de compagnie peut-il s’épanouir dans l’environnement que je lui offre ?

Adopter un animal de compagnie ne doit pas être une décision égoïste : il a ses propres besoins et il est essentiel de les considérer. Avez-vous la place et les aménagements nécessaires à son bien-être ? Vivre dans un appartement n’est pas forcément un frein pour accueillir un nouveau compagnon, à condition que les jeux et les sorties que vous lui offrez contribuent à son épanouissement. 

Il est d’ailleurs préconisé de vérifier en amont d’une adoption si les animaux sont bel et bien autorisés par le propriétaire de votre logement ou le règlement de la copropriété si vous vivez dans une résidence de ce type.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info