Elle sent bon et elle est belle à regarder : la menthe est un incontournable de nos potagers.
Cette plante possède de multiples vertus, aussi bien dans le jardin que dans nos assiettes.
Elle a aussi un gros défaut : elle peut coloniser rapidement un potager si des mesures préventives n'ont pas été prises.

La menthe est une très belle plante. Odorante, ornementale, elle contribue à nourrir les abeilles et les papillons, elle éloigne les pucerons et les fourmis. Cette herbe aromatique nous régale les papilles, elle rehausse les plats, se déguste en infusion, parfume nos fraises et nos smoothies. Bref, on l'aime. Mais la menthe est aussi redoutable quand elle est mal plantée ou mal associée. On vous explique les erreurs à ne pas faire quand on plante de la menthe. 

La menthe, une plante très invasive

Elle se cultive facilement et a tendance à se répandre très rapidement. En effet, la menthe est très envahissante. Pourquoi ? Parce qu'elle fait des rhizomes, comme les bambous, et il est nécessaire de les contrôler. Aussi, il est recommandé de la cultiver en pot ou bien de mettre des protections autour des racines, comme un pot sans fond si vous souhaitez l'installer dans le potager. Ainsi, ces racines n'iront pas gêner le développement des plantes voisines de parcelle. Sans cette protection, les rhizomes vont coloniser toute la terre et s'en débarrasser est très compliqué. Autre conseil pour contrôler le développement intempestif de la menthe : enterrer une toile anti-racines sur une quarantaine de centimètres de profondeur. 

Associer les carottes et la menthe, une mauvaise idée

Au potager, il y a les bonnes et les mauvaises associations de plantes. Quand les associations sont bénéfiques, on appelle ça, le compagnonnage. Les légumes s'aident mutuellement. Par exemple, les légumineuses enrichissent le sol en azote, ce qui est bénéfique pour la culture des tomates ou des cucurbitacées. En revanche, les légumineuses et les liliacées ne font pas du tout bon ménage et doivent être séparées. Et parmi les associations désastreuses, il y a la carotte et la menthe. En effet, les premières n'aiment pas la présence de cette plante aromatique, donc fortement déconseillée.

Les bons gestes pour cultiver de la menthe dans son jardin

Cette plante mellifère est une incontournable et elle est peu difficile à cultiver. Elle s'adapte à tous les types de sol à condition qu'il soit un peu humide. Si vous optez pour une culture en pot, évitez toute composition. La menthe a besoin de son espace, à elle seule, pour pouvoir s'étaler. Donc, pas de basilic ou de persil à ses côtés, elle risque de les étouffer ! N'hésitez pas à lui ajouter du compost chaque printemps, car le terreau doit être fertile et riche, la menthe étant une belle gourmande. Enfin, la menthe demande une taille régulière. Cela permet un meilleur développement et des feuilles beaucoup plus goûteuses pour vos mojitos de cet été !  


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info