Une clôture anti-bruit agit comme un écran acoustique en absorbant les bruits et sons parasites.
Le mur anti-bruit végétalisé peut accueillir des plantes grimpantes et favorise la biodiversité.
Très esthétique, il est en harmonie avec la décoration extérieure.

Il est parfois difficile de profiter de son jardin quand il est entouré de bruits venant de la rue, des passants, des voisins ou des travaux. Pour réduire le niveau des nuisances sonores qui perturbent la sérénité, voire, nuisent à la santé, une clôture anti-bruit végétale est une solution idéale. Non seulement, elle offre une très bonne isolation phonique, mais elle se fond au décor du jardin pour un extérieur plus vert qui fait la part belle à la nature.

Qu’est-ce qu’une clôture végétale anti-bruit ?

Il s’agit d’un mur végétal ou un panneau végétal d’une hauteur minimum de deux mètres. Composée d’une armature en acier galvanisé, de poteaux d’acacia, de laine de roche acoustique, de tiges de saules et de laine de bois, cette clôture permet de faire grimper des plantes, face au soleil, pour réduire les nuisances sonores. Le squelette qui joue le rôle d’écran peut être élaboré à base de tubes et de fibres de coco. Parfait pour les amoureux d’écologie.

Le substrat est placé dans une natte tissée et un système d’arrosage automatique au goutte-à-goutte est installé pour pouvoir hydrater les plantes. Le mur anti-bruit ne sera efficace qu'une fois que les plantes se seront bien développées et que le panneau à la végétation dense. En effet, plus les végétaux sont nombreux, plus il absorbera et étouffera le son, mais il réduira également l’écho. S’il ne transforme pas votre jardin en cloître digne d’un monastère, le mur anti-bruit végétal permet en revanche d’abaisser les nuisances d’environ cinq décibels. 

Les plantes à choisir pour une clôture anti-bruit ?

Pour une clôture efficace, le choix des plantes est très important. En effet, certaines espèces sont beaucoup plus efficaces pour réduire les nuisances sonores. Pour la construction d’une clôture anti-bruit, on peut choisir de la vigne, du lierre d’Irlande ou encore un rosier grimpant. Si vous choisissez d’aménager une haie, il est conseillé d’opter pour du laurier, du bambou ou encore de l’abelia. L’avantage de ces plantes est non seulement d’isoler les sons parasites, mais aussi d’attirer la biodiversité. Les insectes pollinisateurs et les oiseaux peuvent y trouver le gîte et le couvert. Et n’est-ce pas préférable d’entendre les sons de la nature en lieu et place des bruits de la ville ? 


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info